SOLIDAIRES

Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Accueil > inFORMER LES SALARIÉ-ES > REMUNERATION

REMUNERATION

mardi 28 juillet 2015

Le traitement d’un agent est fonction de son appartenance à un corps (cadre C, B, A), de son grade dans ce corps et de son échelon dans ce grade.
A chaque échelon est associé un indice brut (de la grille indiciaire) déterminé selon les corps par le décret n°2008-836 du 22 août 2008.
A chaque indice brut correspond un indice « majoré » (ou indice de traitement) selon un tableau de correspondance édicté par le décret 85-1148 modifié. Cet indice majoré est celui qui apparaît sur le bulletin de salaire.
Le traitement budgétaire brut se calcule en fonction :
- de l’indice majoré détenu par chaque fonctionnaire compte tenu de son grade et de son échelon et de la valeur du point d’indice (indice majoré X valeur du point d’indice).
Depuis le 1er juillet 2010, la valeur du point d’indice s’établit à 4,63029 €. Aucune revalorisation de cette valeur n‘est intervenue depuis juillet 2010. A ce jour, la valeur du point est toujours gelée.
Le traitement minimum dans la fonction publique ne peut être inférieur au Salaire minimum de croissance du secteur privé (SMIC). L’indice majoré minimum a été porté de 308 à 309 en janvier 2013 – traitement minimum brut : 1 430,76 euros.
Dans le secteur privé, le salaire minimum (SMIC) a été revalorisé, de 1,1 % au 1er janvier 2014. Dans la fonction publique, compte tenu de l’entrée en vigueur de la nouvelle grille de carrière des agents de catégorie C au 1er février 2014, la revalorisation du traitement minimum ne s’est pas traduite pas une augmentation du nombre de points d’indice, du bas de grille, mais par le versement d’une indemnité différentielle.