SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

1000 vaches : la justice des puissants

Communiqué Confédération paysanne

21.06.2017 Alors que la majorité des paysans sont écrasés par une situation économique catastrophique, doublée par un acharnement administratif qui les oppresse un peu plus, le rapporteur public a envoyé un très mauvais signal hier en s’exprimant en faveur de la ferme des 1000 vaches.

Cette ferme détruit le marché, en surproduisant et en exportant son lait en Belgique, les paysans sont eux toujours en lutte pour voir le prix du lait augmenter. Aujourd’hui, le lait produit en trop est celui des fermes usines. La décision du rapporteur ouvre un peu plus la porte à une restructuration de la filière laitière et à un plan social généralisé.

De plus, nous ressentons une immense colère en voyant qu’une ferme qui a été dans l’illégalité totale en regroupant près de 500 vaches en plus que ce qui était autorisé, sans réaction significative de l’État et de la justice, alors que pour d’autres paysans, un défaut d’identification ou un problème sanitaire signifie la mise en demeure, ou pire, l’envoi des gendarmes.

La Confédération paysanne continuera de se battre pour que cette aberration qu’est la ferme des 1000 vaches ne constitue pas le modèle de demain pour l’élevage français.

>> 1000 vaches : la justice des puissants



Article publié le 22 juin 2017