SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Solidaires Meurthe-et-Moselle - 54

1er mai SUD-Solidaires 54 a dit

Ce 1er mai, journée de manifestations et de solidarité entre les travailleurs et les travailleuses, prend cette année une importance toute particulière dans le contexte actuel de mobilisations face à l’ampleur des attaques de Macron et de son gouvernement. Elle constitue une étape importante de la convergence des luttes.

• Le conflit des cheminots marque son 2e mois de mobilisation pour un service public ferroviaire et la préservation de leur statut.
• Les étudiants en lutte ont subi à Nancy comme dans de nombreuses facs des évacuations de force, souvent violentes, et la répression comme seule réponse à leurs attentes légitimes : celle d’un système éducatif sans sélection et égalitaire.
• Chez Air France, les salariés ne lâchent pas non plus leurs revendications salariales après les « efforts » drastiques demandés depuis plusieurs années.
• A La Poste, dans le commerce, l’éducation, les finances publiques, les syndicats SUD- Solidaires appellent à la grève à compter du 3 mai.

Les sujets de mécontentements et de colère se multiplient : réforme de l’assurance chômage, hausse de la CSG, attaques sans précédent contre les services publics et la fonction publique avec des situations dramatiques dans les hôpitaux et les EHPAD, loi asile, réformes futures sur les retraites, financement de la dépendance par un 2e jour de travail non payé... Toutes ces mesures renforcent les inégalités et sont au seul profit du MEDEF et des plus nantis.

Pour SUD-Solidaires, ce mois de mai doit être l’occasion de renforcer toutes nos luttes, de les multiplier et de les faire converger pour porter plus haut nos revendications de progrès social, à l’opposé de la politique de ce gouvernement.

Le gouvernement et les patrons sont unis et prétendent aller jusqu’au bout avec leurs mesures anti-sociales et liberticides ? Montrons-leur notre unité et notre détermination pour défendre nos droits, nos acquis sociaux et en conquérir de nouveaux.

Le 1er mai c’est aussi la journée internationale des travailleurs et des travailleuses. A SUD-Solidaires, nous connaissons la force de la solidarité pour la défense des droits de tous les travailleurs et de toutes les travailleuses, des peuples opprimés, des droits des femmes partout dans le monde. Ce 1er mai doit à nouveau être un grand jour pour l’internationalisme et renforcer la solidarité entre les peuples.

• Avec le peuple syrien qui s’est révolté massivement et pacifiquement contre la dictature de Bachar El Assad et qui a subi une guerre féroce laissant la population exsangue. Notre solidarité est totale face aux ingérences meurtrières et aux silences coupables.
• Avec le peuple kurde soumis à une guerre et une répression féroce de la part du pouvoir turc mais qui continue à construire dans les zones de guerre une autre société, expérimentant démocratie locale et égalité entre hommes et femmes... Après avoir encouragé les combattants et les combattantes kurdes, les puissances occidentales, dont la France, les laissent aujourd’hui soumis à la vengeance de la dictature d’Erdogan.
• Avec le peuple palestinien et la population de Gaza victime d’une répression qui cause de nombreux morts pour avoir simplement manifesté 70 ans après l’exode forcé et la dépossession de ses terres. Près de 7 millions de personnes vivent sous un régime d’apartheid, citoyens et citoyennes de seconde zone dans un pays colonial, victimes d’une occupation militaire de plus en plus brutale et de la complicité occidentale.
• Avec les travailleuses et travailleurs d’Allemagne qui en ce moment luttent aussi pour leurs salaires dans la fonction publique et les transports.
• Avec les travailleurs et travailleuses de Belgique qui ont lutté comme nous contre leur loi travail et qui aujourd’hui s’apprêtent à se mobiliser pour défendre leur système de retraite.
• Avec les livreuses et livreurs à vélo qui s’organisent dans toute l’Europe pour leurs droits et contre les plateformes prédatrices.
• Avec les travailleurs et travailleuses de Chine qui fabriquent dans des conditions d’exploitation maximales les biens de consommation qui font la richesse de multinationales prédatrices.
• Avec les ouvrières du Rana Plaza qui cherchent toujours la justice, cinq ans après l’incendie lié aux conditions de travail honteuses dans lesquelles les compagnies occidentales de l’industrie textile les exploitent au Bangladesh.
• Avec les femmes du monde entier qui le 8 mars dernier se sont mobilisé-es contre les violences, pour leurs droits et nos droits à toutes et tous.

Aujourd’hui, plus que jamais, ce 1er mai doit être synonyme d’unité de tous les travailleurs et de toutes travailleuses.

Salarié-e-s du public, du privé, chômeur-se-s, précaires, étudiant-e-s et retraité-e-s, c’est nous qui produisons les richesses. C’est nous qui travaillons, c’est nous qui décidons.

Aujourd’hui tout peut basculer, refusons leur monde d’injustices et d’inégalités, luttons pour le changer !



Article publié le 1er mai 2018


Contact

Pour joindre Solidaires 54 écrivez à :
solidaires54@gmail.com

Pour joindre les conseillers du salarié de Solidaires 54, cliquez ici...


Union syndicale Solidaires 54
4 rue de Phalsbourg
54000 Nancy
Tel : 03-83-35-01-48
Contactez-nous prioritairement par mail.

MEDIATHEQUE