SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Réseau syndical international de solidarité et de luttes

Algérie : arrestation et condamnation à un an de prison ferme de Kaddour Chouicha

Algérie : arrestation et condamnation à un an de prison ferme de Kaddour Chouicha, coordinateur national du SESS (Syndicat des Enseignant-es du Supérieur Solidaires, membre de la CGATA) et vice président de la LADDH Oran

Le 10 décembre, Kaddour Chouicha a été arrêté à Oran, est passé en comparution immédiate, a été condamné à un an de prison ferme et a été placé sous mandat de dépôt. Le pouvoir s’acharne sur les militant-es du Hirak à la veille d’élections que refuse la population. Les élections à marche forcée prévue le 12 décembre en Algérie ne propose en effet aucune alternative au système existant décrié depuis des semaines chaque vendredi par des millions de manifestant-es. Les « candidats » sont tous des hommes du système des généraux, anciens ministres qui en ont largement profité.
L’arrestation de K. Chouicha vient s’ajouter à près de 200 autres arrestations de manifestant-es et militant-es depuis le début de la mobilisation massive, populaire et pacifique qui a commencé en février dernier.
Le pouvoir, à bout de souffle et dénué de toute légitimité poursuit sa course folle en avant, à tout prix, et ne fait que montrer au monde sa véritable nature. Seules les dictatures enferment arbitrairement des militant-es politiques pacifiques.

Qui plus est, le bureau du Snapap (CGATA) à Alger a été fermé le 4 décembre par le pouvoir, ce qui montre bien que celui-ci vise les militant-es politiques et syndicaux pour les faire taire en vue d’élections qui s’annoncent d’ores et déjà comme une parodie. Nous dénonçons également la campagne de diffamation qu’orchestre le pouvoir à leur encontre par l’intermédiaire de médias aux ordres.

Nous, organisations membres du Réseau syndical international de solidarité et de luttes, affirmons toute notre solidarité à Kaddour Chouicha, ses proches et ses camarades des syndicats membres de la Confédération générale autonome des travailleurs et travailleuses en Algérie (CGATA).

Nous exigeons sa libération immédiate ainsi que celle de tous les autres prisonnier-es politiques.

Vive le Hirak !

Documents à télécharger



Article publié le 11 décembre 2019