SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Actualités internationales

Algérie : libérez Kaddour Chouicha, prisonnier politique du Hirak !

Depuis le 10 décembre, notre camarade syndicaliste du SESS (Syndicat des Enseignant-es du Supérieur Solidaires, membre de la CGATA) et militant des droits humains à Oran est emprisonné, suite à une condamnation en première comparution à un an de prison ferme.

Le tribunal qui l’a condamné, aux ordres du pouvoir, l’a fait en retenant notamment les motifs suivants : « offense au président de la République » et le fait de « nuire à l’intérêt national ».

En réalité, Kaddour Chouicha a fait parti des algériens et algériennes qui ont dénoncé les arrestations de manifestant-es, depuis le début du Hirak, arrestations de plus en plus nombreuses au fil des mois de cette mobilisation pacifique et massive du peuple algérien. C’est à l’approche de la parodie d’élection présidentielle qui s’est déroulée dans le pays le 12 décembre dernier que le pouvoir a décidé de le faire taire, ainsi que d’autres militant-es ciblé-es pour l’expression d’opinions qui ont déplu au pouvoir.

Kaddour Chouicha souffre de problèmes de santé qui ne sont pas correctement pris en charge dans la prison d’Oran ; sa santé se dégrade, ses proches sont très inquiets. Nous partageons cette inquiétude.

Le 7 janvier aura lieu le procès en appel de notre camarade.

L’Union syndicale Solidaires ne peut que croire que la justice fera son travail cette fois-ci et qu’elle relaxera notre camarade. Si le pouvoir algérien veut donner une autre image que celle d’un régime toujours aussi autoritaire, il doit commencer par libérer sans tarder tous les prisonnier-es politiques.

Le 7 janvier, notre camarade Kaddour Chouicha doit sortir de prison !

Nous ne cesserons d’exhorter le pouvoir algérien à libérer les prisonnier-es d’opinion, seule une dictature emprisonne les personnes pour l’expression de leur opinion. Il est temps, pour les algérien-nes que cela cesse.

Vive le Hirak, vive la solidarité internationale !

Documents à télécharger



Article publié le 3 janvier 2020