SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Matériel militant national

Après le 9 avril, continuons à organiser les luttes dans l’unité pour gagner !

Tract Solidaires

Le projet de loi Macron n’est même pas encore voté et les urnes des élections départementales
sont à peine rangées que le gouvernement répondant aux ordres du patronat et aux injonctions
des économistes libéraux prépare un projet de loi Macron 2 pour s’attaquer au CDI, aux 35 h
et à l’assurance chômage. Dans le même temps les attaques contre les services publics (transports,
santé, économie, etc.) se multiplient et les fermetures d’entreprises, de commerces, de
services s’accélèrent. Des dizaines de milliers de travailleuses et de travailleurs se retrouvent
ainsi sans emploi. Les attaques contre les militant-es syndicaux combatifs et leurs organisations
s’aggravent afin de tenter de les museler.


Répondre à l’urgence sociale

Dans le même temps, patrons, actionnaires et banquiers se frottent les mains. Les richesses continuent à s’accumuler
dans les poches des actionnaires : 56 milliards versés en dividende pour ceux du CAC 40 en 2014,
c’est plus de 30 % en un an. S’ajoutent les cadeaux du gouvernement comme le pacte de responsabilité ou le
CICE qui ne permettent la création d’aucun emploi et plombent les comptes de la protection sociale.

Poursuivre et amplifier les mobilisations

Le 9 avril à l’appel unitaire de la CGT, de FO, de la FSU et de Solidaires, nous sommes nombreuses et nombreux
dans les rues, avec des appels dans l’unité à la grève. Face aux remises en cause de nos droits, de notre
pouvoir d’achat et de nos emplois, nous avons besoin de nouvelles journées de convergence, unifiant les luttes
menées dans diverses professions, entreprises et régions.

L’Union syndicale Solidaires a, depuis plusieurs mois, tout mis en oeuvre pour créer les conditions de cette
première journée. Il est de la responsabilité des organisations syndicales de créer les conditions d’un renforcement
des luttes et de les coordonner nationalement afin de donner les outils aux travailleuses et travailleurs
pour reprendre en main leur destin et reconstruire un espoir.

Cette journée du 9 avril doit constituer un point d’appui pour bloquer les projets néfastes du gouvernement
(loi Macron loi santé, loi « dialogue social », etc.) et pour construire le rapport de force nécessaire.

Agir ensemble aujourd’hui et dans la durée

Dans les semaines qui viennent nous aurons l’occasion de nous retrouver ensemble dans des initiatives contre
les multinationales en défense des services publics ou le 1er mai.

Mais nous devons aussi renforcer l’action unitaire et hausser le ton.

Les luttes actuelles, souvent unitaires, dans de nombreuses entreprises et administrations montrent qu’il n’y a
pas de fatalité et que nous pouvons gagner. Le soutien local à ces luttes existe dans de nombreux endroits et
doit être renforcé. Les syndicats doivent l’affirmer ensemble avec force ! Ils doivent dès maintenant se retrouver
et travailler ensemble en intersyndicale localement et nationalement pour proposer une action efficace et résolue.

L’Union syndicale Solidaires est prête à agir avec tous, elle l’a fait savoir clairement à de
très nombreuses reprises. Le patronat et le gouvernement ignorent nos revendications, seule
la lutte unitaire, large et dans la durée paye, nous n’avons pas d’autre choix.


Les capitalistes nous coûtent cher, nous devons agir !

Documents à télécharger



Article publié le 7 avril 2015