SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

SUD Rural-Territoires

Attention au retour des néonicotinoïdes !

Le projet de loi du gouvernement autorisant les insecticides néonicotinoïdes pour la culture de la betterave dès l’année prochaine a été adopté en première lecture à l’Assemblée nationale le 6 octobre.

Il s’agit d’un recul inacceptable, car la France avait décidé d’interdire en 2016 ces insecticides très dangereux et persistants qui contaminent l’ensemble de l’environnement pendant plusieurs années après leur utilisation, nuisant gravement aux milieux et aux pollinisateurs.

SUD Rural Territoires demande aux parlementaires de se ressaisir : aux sénateurs, prochainement consultés, de rejeter ce texte et aux députés, quand le texte reviendra à l’Assemblée nationale, de ne pas persister dans cette voie.

Nous devons nous mobiliser pour mettre en échec ce qui n’est encore que le projet d’un gouvernement qui se moque visiblement des enjeux écologiques. En effet pour aboutir, le gouvernement aura besoin d’obtenir une modification de la Loi Biodiversité de 2016 qui prévoit l’interdiction des néonicotinoïdes.

Pour défendre le recours à ces néonicotinoïdes, les agro-industriels prétendent que leur usage ne pose pas de problème pour les insectes, les betteraves étant récoltées avant floraison. Certes cette plante est bien récoltée avant floraison mais l’usage des néonicotinoïdes en enrobage de semence laisse ces molécules présentes très longtemps dans le sol, contaminant les cultures suivantes, les plantes sauvages situées à proximité et l’ensemble de l’environnement avoisinant.

Les promoteurs de cette loi prétendent aussi défendre un pan entier de l’agriculture française, mais c’est en réalité un modèle productiviste, à bout de souffle et que les citoyens rejettent de plus en plus qu’il s’agit de maintenir, et non pas des agricultrices et agriculteurs soucieux de l’environnement et de l’avenir des sociétés humaines.

La loi biodiversité de 2016 laissait aux filières un délai jusqu’au 1er juillet 2020 pour trouver des solutions de substitution : qu’ont-elles fait pour apprendre à se passer des néonicotinoïdes depuis ? Rien !
Les lobbies de l’agro-chimie dictent les projets de loi
aux ministres de l’Agriculture et de la prétendue « Transition Écologique ».

Avec cette décision le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a ouvert une véritable boîte de Pandore car maintenant ce sont les producteurs de maïs qui viennent frapper à sa porte pour obtenir eux aussi une dérogation pour l’utilisation de ces insecticides destructeurs de biodiversité. Et bientôt, toutes les filières agro-industrielles ? Ainsi le principe d’interdiction risque de disparaître totalement sous des dérogations accordées par un gouvernement dont l’attachement au respect de la planète proclamé dans les discours ne se retrouve pas dans les actes.

Documents à télécharger



Article publié le 9 octobre 2020


Contact

Tél : 07 69 71 60 23


Email : sud-rural@agriculture.gouv.fr
Voir leur site

Syndicat Sud Rural Territoires
à l’attention de Stéphanie Dubais
Eduter-CNPR
AgroSup Dijon site de Marmilhat
12, rue Aimé Rudel - BP100
63370 Lempdes

MEDIATHEQUE