SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Solidaires Meurthe-et-Moselle - 54

CONTRE LA RÉPRESSION ET LA CRIMINALISATION DU MOUVEMENT SOCIAL ! Abandon des poursuites à l’encontre de nos camarades !

COMMUNIQUE

CONTRE LA RÉPRESSION ET LA CRIMINALISATION DU MOUVEMENT SOCIAL !
Abandon des poursuites à l’encontre de nos camarades !

• Alors que les travailleurs et les travailleuses se sont massivement mobilisé-e-s pendant des mois contre le projet de réforme des retraites,
• Alors que ce projet de réforme était majoritairement refusé par la population et que le gouvernement restait sourd à ce rejet légitime.
• Alors que ce projet est aujourd’hui mis en suspend et qu’il sera, nous l’espérons, abandonné,
• Alors que nous sommes en pleine crise sanitaire, sociale et économique,

Il est inacceptable, qu’à peine le confinement terminé, les poursuites à l’encontre de nos camarades se poursuivent et qu’ils et elles soient convoquées.

Le 10 janvier dernier, au plus fort de la mobilisation contre le projet de réforme des retraites et alors qu’un communiqué intersyndical et interprofessionnel national appelait à la grève, aux actions et aux manifestations les 9, 10 et 11 janvier, une action pacifique s’est déroulée devant notre entreprise, KEOLIS GRAND NANCY, par des camarades grévistes.

Le syndicat Union Solidaires Transports de l’entreprise KEOLIS GRAND NANCY, tient à certifier que cette action a été rapidement levée, n’a pas engendré de perturbation du trafic, était pacifique, et qu’aucune violence ni pression n’a été exercée à l’encontre de quiconque. Les conducteurs avaient accès à plusieurs sorties ce qui n’a pas perturbé le service. Chaque jour, ces professionnels de la route et le grand groupe KEOLIS font face à des aléas de circulation qui engendrent des modifications d’itinéraires sans générer de retard, comme ce fut le cas pour cette manifestation.

Pourtant 11 camarades sont poursuivi-e-s pour ’entrave concertée et avec violence ou voie de fait à l’exercice de la liberté du travail’, des poursuites, sans rapport avec ce qu’il s’est passé et lourdes à l’encontre de ces enseignant-e-s, infirmier-ère-s, ouvrier·ères, grévistes depuis plus d’un mois et qui exprimaient pacifiquement leur refus légitime d’un projet de réforme antisocial.

Le syndicat Union Solidaires Transports de KEOLIS GRAND NANCY assure de son soutien total à nos camarades, condamne la répression qui motive ces poursuites et demande que celles-ci soient abandonnées.

Pour le syndicat Union Solidaires Transports
Le Délégué Syndical

Documents à télécharger



Article publié le 17 mai 2020


Contact

Pour joindre Solidaires 54 écrivez à :
solidaires54@gmail.com

Pour nous suivre sur Facebook :
Solidaires 54

Pour suivre la page Facebook de
Précaires Solidaires 54

Pour joindre les conseillers du salarié de Solidaires 54, cliquez ici...


Union syndicale Solidaires 54
4 rue de Phalsbourg
54000 Nancy
Tel : 03-83-35-01-48
Contactez-nous prioritairement par mail.

MEDIATHEQUE