SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Les argumentaires

Cerises, la coopérative

Le Réseau "se fédérer ensemble pour l’émancipation" réunit l’Association Autogestion (AA), l’Association des communistes unitaires (ACU), les Amis de Tribune socialiste (ATS), Cerises, l’Observatoire des mouvements de la société (OMOS), le Réseau pour l’autogestion, les alternatives, l’altermondialisme, l’écologie et le féminisme (AAAEF), le Temps des lilas et l’Union syndicale Solidaires. Dans ce cadre, Cerises, le journal mensuel a adopté une nouvelle formule depuis janvier 2019

Le numéro 3 vient de sortir. Introduit par une “Une” qui évoque la beauté du peuple algérien avec l’édito de Rosa Moussaoui, et clos par une 4ème de couv’ consacrée par Francis Combes au Printemps des poètes, ce 3ème numéro de Cerises, la coopérative est, décidemment, bien de mars.

Tout naturellement la saison incite à revisiter la notion de travail. Sylvie Larue et Christian Mahieux mettent en parallèle la transformation du travail et l’efficacité de l’activité syndicale. Plusieurs syndicalistes tentent l’exercice à partir de leur propre vécu : Nathalie Pierrard de Sud-Rail, Marc Tzwangue de Sud-Renault et les professeurs d’EPS de la FSU. Patrick Silberstein, aventurier, lui, a choisi de traverser l’Atlantique pour en ramener ce qui s’y passe… Et tant d’autres choses encore.

Rappel du numéro 2. Dans ce numéro de Février 2019 de Cerises, la coopérative, les Gilets jaunes sont incontournables. Dans le détail, bien sûr, nous n’allons pas rester au milieu du rond-point (quelle qu’en soit notre envie).

+ Avec les enquêtes présentées par Henri Mermé, nous allons tâcher de faire leur connaissance.

+ Quand tout cela a démarré, nous dit Frédéric Bodin, "notre camp" y voyait l’extrême droite en embuscade.

+ Et même, comme le rappellent Christian Mahieux et Daniel Rome, on y voyait les organisations syndicales en difficultés.

+ Et si, après cela, avec cela, avec Bénédicte Goussault, il nous fallait revoir tout ce que nous pensions du système représentatif ?

Quant au 10ème anniversaire du LKP en Guadeloupe, et même si, sur l’île, il n’y a, aujourd’hui, pas trop de Gilets jaunes, Catherine Destom-Bottin se dit que, quand même... ça y ressemblait beaucoup.

Bonnes lectures

Merci de nous dire ce que vous en pensez : cerises@plateformecitoyenne.net

Documents à télécharger



Article publié le 19 mars 2019