SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Solidaires Vaucluse (84)

Ciné-Débat : Comment lutter contre la précarité

En collaboration avec Solidaires 84, projection unique au cinéma Utopia le mercredi 6 juin à 20h00 suivie d’une discussion avec des membres de Solidaires 84. Documentaire : SE BATTRE

Jean Pierre DURET et Andrea SANTANA - documentaire France 2014 1h33mn -

C’est rien de dire que la presse a été unanime, laudatrice, enthousiaste lors de la sortie du film en 2014… tant il y a de l’énergie et de l’espoir dans ce film qui nous raconte des humains modestes et géniaux, accro à la vie et pas près de s’en laisser rabattre. Rien n’est ici très facile, certes, mais tout n’est pas aussi désespérant qu’on pourrait se l’imaginer : il y a les voisins de palier qui font le ramadan et vous offrent des gâteaux faits maison, il y a l’épicerie sociale où on se nourrit aussi de chaleur humaine, il y a toujours des mains qui se tendent pour ceux qui acceptent simplement de les saisir… il y a même des cinéastes pour s’intéresser à tout ce petit monde. Ils disent un joli truc ces cinéastes : « filmer, c’est prendre soin de l’autre. Chacun de nous construit sa vie en se confrontant au regard des autres. Si ce regard n’existe plus, la vie s’arrête ». C’est un film qui raconte l’importance de vivre dans le regard des autres pour se sentir exister et ne pas disparaître dans les remous de la vie.

C’est à Givors que ça se passe, tout près de Lyon. On suit au quotidien des hommes, des femmes qui ont la rage de s’en sortir et partagent le sentiment qu’il est impossible de s’en tirer tout seul, sans ce sens bien aimable de la solidarité qui fait que même ceux qui ont peu sont prêts à partager ce qu’ils ont.
On croise souvent un jeune garçon qui rafle trophées sur trophées sur les rings du coin, sa mère qui raconte sa vie sur des petits carnets, un mec épatant qui a juste assez pour lui mais fait du bénévolat pour aider plus démuni, comme cette famille de roumains dont le squat est privé d’eau et dont l’électricité est en panne…
Pour accompagner ces rencontres, il y a la musique de Bruno Courtin et elle n’est pas le moindre des atouts de ce film magnifique.

Les syndicats sont de plus en plus sollicités par des personnes soumises à une extrême précarité voire par des sans emploi. Il n’est pas rare que l’on suive la même personne alors qu’elle a changé trois fois d’employeur et parfois trois fois de branche en quelques mois, puis se retrouve sans emploi. Il est très compliqué de prendre en charge individuellement ces personnes de manière transversale et suivie.
Solidaires 84 invite les organisations engagées contre la précarité ainsi que les personnes concernées à venir débattre de l’intérêt de la création d’un syndicat pour les salarié-es précaires et les privé-es d’emploi.



Article publié le 6 juin 2018


Contact

Email : solidaires84@riseup.net
Voir leur site

Solidaires Vaucluse (84)

26, rue grande Fusterie
84000 Avignon
06.69.94.91.79

MEDIATHEQUE