SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Solidaires Auvergne

Communiqué : Non au coup de force antisocial et antidémocratique !

Non au coup de force antisocial et antidémocratique ! RETRAIT DU PROJET MACRON !

Conformément à l’article 49 alinéa 3 de la Constitution de 1958 et après en avoir obtenu
l’autorisation du Conseil des ministres du 29 février, le 1er ministre Edouard Philippe a
décidé de passer en force en engageant la responsabilité du Gouvernement sur le projet de
loi instituant un système universel de retraites.

Sans être une réelle surprise, cette annonce demeure néanmoins incompréhensible et
inacceptable. L’attitude profondément scandaleuse du gouvernement face à la majorité de
la population opposée à la réforme de notre système de retraites par répartition, basé sur
la solidarité interprofessionnelle et intergénérationnelle, est un nouvel aveu de faiblesse et
constitue une nouvelle atteinte à la démocratie en piétinant la procédure parlementaire.

Les acquis sociaux de décennies de combats syndicaux, l’héritage du Conseil national de la
résistance ne peuvent ainsi être remis en question par cette réforme prévoyant un
système universel de retraite par points qui entraînera la baisse de l’ensemble des
pensions au profit de la spéculation financière et du secteur assurantiel.

Profitant d’un Conseil de défense consacré à l’épidémie de coronavirus, le gouvernement
préfère la brutalité du 49-3 au débat démocratique pour imposer un projet injuste aux
projections lacunaires et mensongères. Le texte ne précise toujours pas la définition d’une
carrière complète et la valeur du point est fixée dans le texte sur la base d’un indicateur qui
n’existe pas, comme le stipule l’INSEE.

La tactique sournoise de l’exécutif, qui utilise cette arme parlementaire dans un timing
parfaitement étudié, quelques heures après l’adoption du très symbolique article 7 qui fait
officiellement rentrer les régimes spéciaux dans le régime universel, coupe court aux
débats tant attendus sur l’article 9 (valeur du point) et l’article 10 (âge d’équilibre) qui
avaient déjà mis la majorité présidentielle en difficulté en commission spéciale.

Plusieurs rassemblements se sont tenus partout en France et devant l’Assemblée Nationale
ce samedi 29 février et les oppositions ont d’ores et déjà déposé des motions pour
censurer ce gouvernement sur l’utilisation du 49-3.

Le gouvernement Macron, qui n’arrive ni à expliquer ni à convaincre, a décidé de
contraindre par la force... La réaction sera à la hauteur de l’indignation et de la colère que
suscite la méthode choisie par La République En Marche.

Les organisations syndicales du Puy de Dôme CGT-FO-FSU-Solidaires-UNEF se réuniront en
intersyndicale lundi matin pour décider de la riposte immédiate. Dores et déjà elles
appellent à un rassemblement lundi 02 mars après midi à partir de 17H30 devant la
préfecture
et invitent dès maintenant l’ensemble des salarié ∙e∙s, retraité∙e∙s, gilets jaunes,
citoyen∙ne∙s en colère, jeunes, privé∙e∙s d’emploi et la population toute entière à tenir des
assemblées générales, à se mettre en grève et à participer massivement à toutes les
initiatives afin de faire reculer le gouvernement.

Ce gouvernement n’est plus légitime et devra assumer les conséquences de ses choix de
régression sociale et des contestations qu’il nourrit depuis son élection.

Les organisations syndicales CGT-FO-FSU-Solidaires-UNEF exigent le retrait de la loi de
réforme des retraites et le maintien et l’amélioration de tous les régimes existants

Dimanche 01 mars 2020

Documents à télécharger



Article publié le 1er mars 2020


Contact

Email : contact@solidaires-auvergne.org

28 rue Gabriel Péri 63000 Clermont-Fd

MEDIATHEQUE