SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Communiqués

Contre une nouvelle loi encadrant les signes religieux à l’entreprise

Signes religieux à l’entreprise :
contre toute nouvelle loi limitant les libertés publiques

L’Assemblée nationale discutera lors de sa session du 13 mai d’une nouvelle modification de la
loi pour limiter les signes religieux, cette fois-ci à l’entreprise. Au sein des entreprises, la liberté
de conscience est régie par l’Article 10 de la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen du
26 août 1789 : "Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur
manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi."

L’Union syndicale Solidaires considère que la question des signes religieux est encadrée dans le
secteur privé conformément à la laïcité et à la loi de 1905 qui organise la liberté de conscience
des personnes et la neutralité de l’Etat.

En conséquence, l’Union syndicale Solidaires demande aux députés de ne pas entrer dans cette escalade répressive qui restreindrait les libertés individuelles à l’entreprise.

Documents à télécharger



Article publié le 11 mai 2015