SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Solidaires Auvergne

Crise à l’Université Clermont Auvergne dans la gestion des inscriptions !

Communiqué de Solidaires étudiant·e·s Clermont Auvergne en PJ et ci-dessous

Depuis ce lundi 9 juillet, l’Université Clermont Auvergne (UCA) a ouvert sur son site une procédure de (ré)inscription administrative en ligne, ce qui est une nouveauté pour la rentrée 2018. Les serveurs dédiés à cette procédure sont ouverts jusqu’au vendredi 27 juillet, excepté pour certaines filières spécifiques (notamment les néo-entrant·e·s en cycle master) qui ne peuvent plus s’inscrire à partir du samedi 21…

Ce calendrier étonnamment serré arrive dans un contexte où les résultats des examens de seconde session ont été retardés, entre autres par de lourds problèmes d’électricité sur certains secteurs.

Par ailleurs, alors que cette procédure est présentée par l’UCA comme obligatoire (on peut dès lors s’attendre à ce qu’elle nous en informe par mail dans des délais raisonnables), nombre d’étudiant·e·s n’ont pas été informé·e·s à temps de cette procédure, voire pas du tout, ce qui raccourcit encore les délais d’inscription.

Si certains de ces délais ont pu être changés en dernière minute compte tenu des nombreuses plaintes, ces changements n’ont été signalés qu’au bouche à oreille, et là encore aucunement de manière officielle. Rappelons également que l’affectation des places en L1 via Parcoursup est encore loin d’être terminée pour nombre de bachelier·e·s, qui risquent fortement d’être laissé·e·s sur le carreau.

La mise en place de la CVEC (Contribution Vie Étudiante et Campus) cette année à hauteur de 90€, conséquence de la loi ORE, vient complexifier ce processus puisqu’il est maintenant nécessaire de passer par une plateforme nationale gérée par le CROUS.

Selon l’UCA, il est obligatoire de s’acquitter de ces 90€ pour pouvoir s’inscrire à l’université (le site fournissant un numéro d’inscription et une attestation de paiement), alors même que les étudiant·e·s boursier·e·s n’ont pas à payer ces frais, et que la notification conditionnelle de bourse est censée permettre de ne pas avoir à les avancer.

Ajoutons que, dans la suite de la procédure, il nous est demandé en sus pour valider l’inscription de verser les frais d’inscription réglementaires (obligatoirement par carte bancaire d’ailleurs, ce qui n’est pas légal)… frais dont les montants n’ont toujours pas été fixés par le ministère pour l’année universitaire qui vient !

Nous tenons enfin à alarmer sur de nombreux témoignages qui nous sont parvenus concernant le fonctionnement de ce portail : plusieurs personnes n’ont pas pu déposer à l’endroit prévu les pièces justificatives demandées, d’autres subissent un plantage lors du paiement de la CVEC ou au moment de fournir le numéro de l’attestation CVEC, d’autres encore nous assurent que les serveurs fonctionnent de manière très aléatoire.

Pour les personnes ayant validé leur année en seconde session, il y a même un délai conséquent avant que la possibilité de s’inscrire dans l’année supérieure ne leur soit proposée sur ce serveur.

Nous dénonçons l’amateurisme de la direction de l’UCA qui a mis en place un calendrier des inscriptions à marche forcée révélant déjà ses nombreuses limites. L’ouverture d’une hotline censée répondre aux nombreux problèmes soulevés n’a rien arrangé, celle-ci s’étant rapidement retrouvée surchargée.

Comment ne pas voir un lien entre ce désastre et la situation budgétaire plutôt critique de l’UCA et de l’enseignement supérieur public dans sa globalité, qui ne sera en rien arrangée par les réformes passées et à venir de l’accès à l’université ?

L’UCA doit permettre à ses usager·e·s de pouvoir s’inscrire auprès d’un service physique, ce qui nécessite la mise en place de moyens humains qui ne sont pas fournis à l’heure actuelle.

Nous revendiquons de la part de l’UCA la mise en place de conditions d’accueil décentes pour chacun·e de ses étudiant·e·s, et nous n’hésiterons pas dès la rentrée à impulser des actions collectives en ce sens, par tous les moyens qui nous seront disponibles.

Étudiant·e·s actuel·le·s ou à venir de l’UCA, si vous avez été pénalisé·e·s de quelque manière que ce soit par ce système d’inscription (il se peut que d’autres situations nous aient échappé), nous vous invitons à nous faire parvenir vos témoignages afin que nous puissions avoir une meilleure perception de la variété des cas et tenter de répondre collectivement à cette situation de crise de notre université. (sudetudiant63@gmail.com)

Documents à télécharger



Article publié le 23 juillet 2018


Contact

Email : contact@solidaires-auvergne.org

28 rue Gabriel Péri 63000 Clermont-Fd

MEDIATHEQUE