Centre d'études et de formation interprofessionnel
Formation interprofessionnelle

Débusquons les stéréotypes de genre dans nos organisations

Organisme : Solidaires Corrèze
Lieu : Tulle (19000)
Date de début : 25 juin 2021
Date de fin : 25 juin 2021
Durée : 1 jour
Thématiques :
Femmes Inégalités et discriminations
Vous inscrire à cette formation

Inscription par le syndicat ou l’union locale avant le 25/05 via la fiche d’inscription ci-jointe.
Dépôt de la demande de congé formation à l’employeur avant le 25/05.

Contact : formationsolidaires19@free.fr

Dans le travail de recherche publié en 2011 par Sophie Béroud, Jean Michel Denis, Guillaume Desage et Martin Thibault sur l’Union syndicale Solidaires, ces dernier.e.s mettent en avant diverses interrogations sur la mobilisation de l’organisation quant aux questions relatives à la féminisation, l’égalité femmes/hommes, etc.
Ainsi, il indiquent : « En 2008, 28,5% des délégués au congrès de Solidaires étaient des femmes. Les constats établis par la Commission femmes de Solidaires concluant au caractère profondément masculin du monde syndical (« 32 % des élus titulaires aux comités d’entreprise et délégations uniques de personnel sont des femmes ».
Ces éléments les ont amené à s’interroger sur la préoccupation des membres de l’organisation quant à ces questions, ils et elles notent qu’il existe une commission femmes qui a travaillé à faire apparaître la faible féminisation. Cette commission note d’ailleurs que l’union interprofessionnelle n’est pas épargnée parce qui traverse l’ensemble de la société à savoir la « déféminisation » des instances de représentations et de décisions : « C’est ce qu’énonce en substance le rapport d’activité du même congrès qui signale un phénomène de déféminisation dans toutes les instances de la fédération, voire même de « domination masculine » dans le fonctionnement de certaines d’entre elles : « Lors des deux derniers conseils fédéraux, il y avait une majorité de femmes mais cela ne s’est pas vu au niveau des prises de parole » ». Enfin, ils et elles terminent sur l’hypothèse que « la féminisation ne constituerait pas une priorité à leurs yeux » [Résultat obtenu au regard des réponses à l’enquête réalisée auprès des délégués de Solidaires].

L’union interprofessionnelle Solidaires ne déroge pas à l’ensemble de la société dans laquelle elle s’inscrit. Le tissu syndical et associatif est sujet aux stéréotypes de genre que ce soit dans les effectifs d’hommes et de femmes suivant les activités proposées, dans la répartition réelles des fonctions et des pouvoirs ou encore dans les différents modes de participation et d’implication.
Malgré des valeurs fortes autour de l’égalité, la justice sociale, qui animent les organisations syndicales et/ou associatives, la question de la mise à plat des rapports genrés, des inégalités et de leur déclinaison en interne est-elle une préoccupation effective ?

En réponse à ce constat, cette formation souhaite proposer un espace et un temps d’échanges, d’interrogations et de réflexion collective sur nos fonctionnements sous le prisme du genre. Cet atelier est ouvert à toutes les personnes qui se sentent concernées par cette préoccupation et sera adapté en fonction des besoins et expériences des participant-e-s.

En tentant collectivement d’appréhender l’encrage sociétal des représentations sexistes tant dans les discours que dans les pratiques, il s’agira de mettre nos manières d’agir sur le grill en échangeant sur nos vécus, nos situations, etc. Ce temps de formation a pour objectif de créer ensemble les outils et les ressources pour mieux débusquer, décrypter et désamorcer les processus de dominations homme-femme- de genre et construire les conditions objectives d’une égalité effective.

Documents à télécharger