SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Solidaires Meurthe-et-Moselle - 54

Etablissements pour personnes âgées, mobilisation unitaire le 30 janvier

Ces dernières années, la presse a relayé les luttes des salarié-e-s des EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes), mettant en lumière la situation dégradée de ces établissements publics ou privés non-lucratifs qui accueillent des personnes affaiblies par leur grand âge. Les politiques de casse budgétaire commandées par le MEDEF et réalisées successivement par Sarkozy, Hollande et Macron (sauf pour les établissements privés lucratifs qui n’accueillent que des personnes âgées fortunées comme Korian, Orpéa ...) ont renvoyé ces établissements :
- à l’état de mouroirs (qu’ils n’étaient enfin plus depuis la fin des années 1970) pour les résident-e-s
- en lieux de souffrance pour les personnels qui y travaillent (ce constat se vérifie aussi dans les établissements privés lucratifs).

En raison des réductions systématiques de dotation décidées par les Conseils Départementaux et les Agences Régionales de Santé année après année :
- les résidents et les familles subissent des augmentations incessantes des tarifs,
- les salarié-e-s subissent chaque jour :
 = des cadences de travail insupportables,
= des diminutions de personnel et donc des augmentations de la charge de travail,
= des horaires de travail de plus en plus contraignants,
 = des changements et glissements de tâches incessant-e-s.

Tout cela aboutit à de la maltraitance institutionnalisée : toilettes bâclées, repas expédiés, ménage non-fait ....
Les familles n’osent que trop rarement se plaindre du fait de la difficulté à trouver une place pour leur parent-e et par crainte de représailles sur leurs aîné-e-s.
De leur coté, les personnels hésitent à lancer l’alerte de peur de perdre leur emploi.
Globalement c’est bien le/la résident-e qui pâtit, sa famille qui culpabilise et les personnels qui sont en souffrance.

SUD Santé Sociaux, SUD Collectivités Territoriales, Solidaires et l’UNIRS lancent une campagne commune parce qu’ils/elles :
- refusent que la population et les salarié-e-s des EHPAD fassent les frais des choix discriminants des patrons et des banquiers,
- exigent le recrutement de personnels qualifiés pour atteindre a minima un ratio (toutes fonctions confondues) d’un professionnel par personne accueillie,
- revendiquent la titularisation (secteur public) et le passage en CDI (tous secteurs privés confondus) pour l’ensemble des personnels, 
- s’opposent à la marchandisation des établissements pour personnes âgées,
- demandent la prise en charge de la perte d’autonomie par la solidarité nationale.

PERMETTRA SEULE DE GAGNER, UNE MOBILISATION DES :
- personnels avec le plus grand nombre possible de leurs syndicats,
- résident-e-s,
- familles,
- citoyens/citoyennes,
- élu-e- s qui s’associeront à cette mobilisation.

Des intersyndicales se réuniront prochainement, en interprofessionnel d’une part, pour les retraités d’autre part, pour travailler à la construction du mouvement. Elle regrouperont CGT, FO, CFTC, CFDT, UNSA, CGC, FSU, Solidaires retraité-e-s, Retraité-e-s fonction publique, Ensemble et Solidaires.
Organisons-nous et mobilisons-nous le 30 janvier 2018 ! Nous invitons toutes et tous (personnels, résident-e-s, familles, population, élu-e-s, collectifs, syndicats, partis à s’unir pour faire de cette journée une réussite collective.



Article publié le 7 janvier 2018


Contact

Pour joindre Solidaires 54 écrivez à :
solidaires54@gmail.com

Pour joindre les conseillers du salarié de Solidaires 54, cliquez ici...


Union syndicale Solidaires 54
4 rue de Phalsbourg
54000 Nancy
Tel : 03-83-35-01-48
Portable (24h/24h) : 07 83 08 49 13

MEDIATHEQUE