SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Actualités partenaires

Évacuation du campement Porte de Clignancourt : quelle mise à l’abri ?

Cimade

22 janvier 2019.

Plus de 2000 personnes exilées sont à la rue dans des campements dans le Nord parisien depuis plusieurs mois. Elles survivent dans des conditions inhumaines, dénoncées par les associations et collectifs de terrain qui maraudent pour leur apporter une aide indispensable face à l’inaction de l’Etat.

Ce matin, à 7h, une évacuation du campement de la Porte de Clignancourt a eu lieu. Environ 300 personnes qui étaient présentes sur ce campement depuis deux mois ont été acheminées en bus pour une mise à l’abri souhaitée, mais dont on ignore beaucoup de choses.

Où ces personnes sont-elles emmenées ? Dans quelles conditions matérielles seront-elles hébergées ?
La veille, le matin même, il est impossible d’obtenir la moindre information qui permettrait, si ce n’est de rassurer, de pouvoir répondre aux nombreuses questions que se posent légitimement les personnes exilées. Cette opacité ne fait qu’augmenter l’angoisse qui règne sur place.

L’inconditionnalité de la mise à l’abri et la continuité de l’hébergement seront-elles assurées ?
Nous ne savons pas combien de temps les personnes vont rester dans ces lieux de mise à l’abri, ni quelle orientation ou prise en charge sont prévues.
Le défaut d’information entrave l’accès aux droits, et trop souvent, nous sommes les témoins du détournement de l’hébergement en lieu de contrôle et de tri, qui porte atteinte au droit à l’hébergement d’urgence de ces personnes en situation de détresse sociale.

Il est intolérable que les personnes concernées, ainsi que les acteurs de terrain qui sont au plus proches de celles-ci, soient maintenues à l’écart de toute information.

Nous rappelons la nécessité que ces lieux reposent sur des principes cardinaux d’accueil et d’hébergement inconditionnel, et permettent de sortir les personnes de la détresse, de leur proposer un accompagnement centré sur leurs besoins, quelle que soit leur situation administrative.

>> Évacuation du campement Porte de Clignancourt : quelle mise à l’abri ?



Article publié le 23 janvier 2019