SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Actualités partenaires

Faire reconnaître l’extorsion du travail des producteurs laitiers

Confédération paysanne

La Confédération paysanne étudie les combines de Lactalis pour maximiser ses profits au détriment des éleveuses et des éleveurs qui lui fournissent leur lait. Cette étude s’inscrit dans un travail de longue haleine pour défendre le revenu des productrices et des producteurs laitiers, démarré avec les plaintes pour extorsion déposées dans les départements en 2015.

La Confédération paysanne avait manifesté le 22 février 2018 devant le tribunal de grande instance de Laval – ville où se trouve le siège de Lactalis - pour exiger la publication des comptes et une enquête sur les filiales de l’entreprise. Face à l’inaction des pouvoirs publics, politiques et judiciaires, le syndicat a poursuivi son travail d’enquête sur l’extorsion réalisée par le groupe industriel du travail des producteurs laitiers.

Sous la pression, Lactalis a publié une partie de ses comptes. Mais pas la plus importante, bien sûr : la structure centrale du groupe agro-industriel, Besnier SA (SA), n’a à ce jour toujours pas publié ses comptes. Et pour cause : BSA France détient à 99,99% la holding belge BSA International qui, elle-même, est « couverte » par Nethuns, l’habillage juridique de la fiduciaire luxembourgeoise, véritable clé de voûte d’un système bien huilé d’évasion fiscale. La Confédération paysanne met donc en œuvre tous les moyens à sa disposition pour assigner Lactalis à la publication des comptes de BSA France.

[...]

>> Faire reconnaître l’extorsion du travail des producteurs laitiers



Article publié le 15 janvier 2019