SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Bulletin Immigration

Français-es, étranger-es, immigré-es, toutes et tous solidaires

bulletin de la commission immigration n°3 - Décembre 2012

Le premier flic de France se lâche !

Bulletin immigration 3

Certes, Manuel Valls ne fait que mettre en musique la ligne politique de François Hollande en matière d’immigration mais il joue aussi sa propre partition pour renforcer sa place au sein du gouvernement, devenir premier ministrable à la place d’Ayrault, et poser des jalons pour son ambition présidentielle.
Comme Sarkozy, il utilise le rôle clef du Ministre de l’Intérieur pour asseoir sa popularité en flattant les réflexes et les idéologies sécuritaires. De l’expulsion des Roms au droit de vote des étrangers en passant par la politique du cas par cas des sans-papiers, il peaufine son image politique sur le dos des étranger-es et des migrant-es.
Le décret d’attribution du ministère Valls est le duplicata de celui de Guéant, il a main sur tout : asile, naturalisation, régularisation. Il reprend à son compte les propos de Rocard sur « l’impossibilité d’accueillir toute la misère du monde » pour mieux justifier la lâcheté de la politique gouvernementale. Au niveau européen, dans le cadre de la convention de Schengen sur la liberté de circulation, il a approuvé le recours à la fermeture des frontières au nom d’un ordre public éventuellement menacé. Cette notion est suffisamment floue pour pratiquer des mesures arbitraires. Bref, ce ministre là n’a pas fini de déshonorer les valeurs de liberté, d’égalité et de solidarité.



Article publié le 6 décembre 2012