SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Les argumentaires

Immigration : une politique cynique au service du patronat

brochure Solidaires de 2006

En France - comme en Europe et dans de nombreux pays des autres continents - l’immigration reste une question politique grave. Les immigré(e)s vivent mal et les pouvoirs successifs traitent de façon indigne les sans papiers, les demandeurs d’asile, leurs enfants.

Les préjugés donnent une configuration particulière aux débats dans ces domaines, d’autant que tout est mis en œuvre pour renforcer cette peur de « l’autre » et présenter l’immigration uniquement comme un problème.

Dans une société où la parole raciste est aujourd’hui libérée, nous assistons à une véritable surenchère populiste et xénophobe à l’encontre des immigré(e)s, basée sur des mythes et des affirmations infondées, bien au-delà des seuls rangs de l’Extrême-droite.

Dans un tel contexte, lois après lois, les politiques de l’immigration et de l’asile sont toujours plus restrictives et plus répressives.

Premières victimes, les sans-papiers refusent de rester dans l’ombre et entretiennent leur visibilité afin de mieux témoigner de l’exploitation dont ils sont victimes, de leurs souffrances, de leur crainte constante d’être arrêtés et expulsés. Ils se joignent aux luttes des travailleurs français. Ils sont au cœur du mouvement social.

Cette brochure est l’occasion de rappeler - parce que nous sommes citoyens mais aussi syndicalistes, défenseurs des droits fondamentaux de toutes et de tous - pourquoi nous disons avec force que les immigré(e)s et les sans papiers ne sont pas des êtres humains et des salariés de « second rang », qu’ils ne mettent en danger ni la République ni le droit et que nous refusons la stratégie de mise en concurrence des travailleurs que l’on cherche à nous imposer.

Documents à télécharger



Article publié le 5 février 2006