SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Mobilisations internationales

Journée de mobilisation contre le CETA !

Il n’est pas trop tard pour stopper le CETA !!

Dès maintenant mobilisons nous pour interpeller nos parlementaires et exiger un referendum sur le CETA !

RDV sur la pétition sur www.stop-ceta.fr, sur les réseaux sociaux, devant les permanences de vos parlementaires, lors de leurs sortie publiques, ... tous les moyens sont bons pour aller leur demander de mettre en place un referendum !

Et le 18 novembre, retrouvons-nous dans la rue partout sur le territoire, pour dire notre opposition au CETA.

Actions et rassemblements partout le 18 novembre contre le CETA !

Solidaires dénonce depuis plusieurs mois les effets néfastes qu’aura le traité de libre échange entre le Canada et l’Union Européenne. En tant que membre du collectif Stop TAFTA/CETA, Solidaires appelle à se mobiliser ce samedi 18 novembre. Face au déni de démocratie, face au déni quant aux risques réels encouru-es par les populations tant au niveau environnemental, sanitaire, économique, nous exigeons avec le collectif, l’organisation d’un grand débat public et ensuite la mise en place d’un référendum pour la ratification nationale du CETA qui se profile.

Partout auront lieu des rassemblements, actions et manifestations, consultables sur ce lien : https://www.collectifstoptafta.org/actu/article/le-18-novembre-journee-nationale-de-mobilisation-contre-le-ceta?pk_campaign=Infolettre-1141&pk_kwd=www-collectifstoptafta-org-actu

A Paris :

  • Un sondage sera organisé au cours de la journée dans les rues sur la question « pour ou contre un référendum pour la ratification du CETA ? ». Aux Halles, place de la République, à Stalingrad, Barbès des urnes seront disponibles pour y participer.
  • A 17h le dépouillement aura lieu sur la Place de la République
  • A 18h, se tiendra une conférence de presse pour annoncer les résultats du sondage et pour expliquer publiquement et précisément pourquoi le « plan d’action » du gouvernement pour accompagner l’application du CETA ne garantira en rien contre ses effets néfastes.


Article publié le 18 novembre 2017