Centre d'études et de formation interprofessionnel
Formation interprofessionnelle

Journées ’Et voilà le travail !’

Organisme : CEFI Solidaires national
Lieu : Paris (75)
Date de début : 26 novembre 2019
Date de fin : 27 novembre 2019
Durée : 2 jours
Thématiques :
Santé-travail Transformation sociale Autres
Vous inscrire à cette formation

Inscriptions auprès du CEFI par les syndicats nationaux, fédérations ou Solidaires locaux avant le 25 octobre. Transport et hébergement à la charge de la structure inscrivante. Repas du midi et du 26 soir pris sur place et à la charge du CEFI.
Pour l’organisation des ateliers : en même temps que l’inscription auprès du CEFI, les stagiaires doivent choisir leurs ateliers ici : http://la-petite-boite-a-outils.org/choix-des-ateliers-journees-et-voila-le-travail/
Merci aux structures inscrivantes de le rappeler systématiquement à leurs militant.es.

Contact : inscriptionscefi@solidaires.org

Deux jours de réflexion, d’échanges, de formation pour se préparer à l’action sur les questions de santé et de conditions de travail. Cette formation alterne ateliers et apports théoriques.
Nous proposons de tenir un maximum d’ateliers qui se dérouleront durant les 2 journées, ce qui permettra à chacun·e de participer à deux ateliers. Nous avons fait le choix de donner un contenu précis aux ateliers pour que les participant·es s’attaquent aux problématiques concrètes et n’en restent pas à des généralités.
Ces ateliers doivent permettre d’avoir 3 temps : un temps d’échange en partant des expériences concrètes et pratiques d’équipes syndicales, un temps d’apport (par un-e intervenant-e externe ou interne) et un temps pour dégager des pistes de travail ou des stratégies.
L’objectif est d’avoir des formats d’un maximum d’une trentaine de participant·es sur un atelier pour faciliter les prises de parole et échanges. Une restitution aussi complète que possible des échanges, pistes et propositions sera faite dans les semaines qui suivront les journées. Ces temps d’ateliers seront complétés par des temps collectifs à la fois formels et informels pour permettre là aussi brassage et échanges.
Programme complet ci-joint.

LES ATELIERS :
1. Accidents du travail-maladies professionnelles : les stratégies à développer vis à vis des salarié·es, des directions, des instances pour obtenir leur reconnaissance.
2. Comment et où débattre du travail, de son organisation avec les salariés·es ?
3. Comment mener dans la durée une campagne de prévention d’un risque professionnel comme les pesticides, les TMS ou autre en s’appuyant sur le travail d’équipes syndicales. Quelle stratégie construire ?
4. Comment agir collectivement face aux suicides au travail ?
5. Comment construire des convergences salarié-es/usagers, usagères pour faire face à la numérisation, la dématérialisation qui provoque une déshumanisation des relations sociales au travail et dans la société.
6. Quelles actions mener pour éviter l’inaptitude qui exclut de l’entreprise voire de l’emploi ? Comment accompagner les salarié-es ?
7. Quelles actions syndicales mener dans nos équipes et dans les IRP pour lutter contre les atteintes à la santé ?
8. Les évolutions des formes d’emplois, leurs conséquences, quelles stratégies ?
9. Comment utiliser les différents outils que sont les droits d’alerte DP, CHSCT et CSE, le droit de retrait, l’enquête, l’expertise ? Du droit à la pratique.
10. Comment construire une réflexion collective sur le sens du travail afin de se le réapproprier, agir pour sa transformation, reprendre la main sur son travail et faire un travail de qualité ?
11. Amiante : en cas de découverte d’amiante sur un lieu de travail, que faire, quelles sont les actions possibles ?
12. Médecine du travail et IRP : qu’attendre de la médecine du travail et comment travailler avec elle.
13. Travail et genre : comment prendre en compte le travail des femmes, les inégalités en matière de conditions de travail, comment faire progresser les questions de prévention ? Quelles stratégies développer ?
14. La pénibilité au travail (au delà des textes) : quelles actions mener pour la supprimer ou la réduire, quelles compensations ?
15. Utiliser « l’image » de l’entreprise pour agir sur les conditions de travail (on sait les entreprises très attachées à leur image publique et y porter atteinte peut être un moyen d’action).

Documents à télécharger