SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Actualités partenaires

L’espoir d’un milieu sportif plus inclusif pour les personnes LGBTI

Document site SOS Homophobie

Les Gay Games 2018 qui se sont déroulés à Paris s’achèvent aujourd’hui. La 10ème édition de cet événement planétaire, créé en 1982, a rempli sa mission en contribuant pleinement à la promotion de l’égalité dans l’accès à la pratique sportive quelle que soit son orientation sexuelle ou son identité de genre. Nous remercions toutes celles et ceux qui ont organisé et pris part à ces magnifiques Mondiaux de la diversité. Ils et elles ont permis, pendant une semaine, de rendre visible nos combats et de porter l’espoir d’un milieu sportif inclusif et d’une société plus ouverte dans laquelle chaque personne peut vivre et aimer librement.

Cette 10ème édition des Gay Games sont aussi l’occasion de rappeler la réalité que de nombreuses personnes lesbiennes, gay, bi, trans ou intersexes, continuent de vivre dans notre pays. La réalité de l’homophobie et de la transphobie est faite de moqueries, de mises à l’écart, de violences et de discriminations. Dans son Rapport sur l’homophobie 2018, SOS homophobie a recensé 7 témoignages d’actes LGBTphobes dans le sport, soit à peine 0,5% des 1650 signalés en 2017 à l’association. Ce nombre extrêmement faible de témoignages reçus, loin de représenter la persistance et l’ancrage des LGBTphobies, montre que la parole des victimes n’est pas encore libérée.

[...]

>> L’espoir d’un milieu sportif plus inclusif pour les personnes LGBTI



Article publié le 13 août 2018