SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Actualités partenaires

La France pointée du doigt dans un classement mondial sur l’enfermement des enfants migrants

Communiqué Cimade

La France se classe seulement 14ème dans le premier classement mondial sur l’’enfermement des enfants migrants. Réalisé par la campagne internationale End Child Detention ce classement pointe du doigt les lois françaises qui permettent d’enfermer des enfants et leur famille dans des centres de rétention, ainsi que des enfants seuls en zones d’attente aux frontières.

La campagne internationale End child detention rassemble 150 organisations internationales, notamment l’Unicef et le Haut-commissariat aux droits de l’Homme des Nations unies, demandant aux Etats de mettre fin à l’enfermement des enfants migrants visés, seuls ou en famille, par une mesure d’expulsion ou de refoulement.

Cette campagne internationale a réalisé et vient de publier un classement des Etats selon leur respect ou non des droits fondamentaux de ces enfants. Parmi les 20 premiers Etats évalués, la France se classe seulement 14ème, avec une note de 39 sur 100 (http://next-gen-index.org/wp/en/), loin derrière le Brésil, l’Italie, l’Espagne, le Kenya ou la Zambie.

Fruit d’une enquête de terrain, le classement pointe du doigt les lois françaises qui permettent d’enfermer des enfants et leur famille dans des centres de rétention sur le territoire, ainsi que des enfants seuls en zones d’attente aux frontières. Mais aussi le fait que ces lois sont de plus en plus utilisées par l’administration, avec des milliers d’enfants enfermés à Mayotte chaque année, et plus de 300 en métropole en 2017.

[...]

>> La France pointée du doigt dans un classement mondial sur l’enfermement des enfants migrants



Article publié le 27 août 2018