SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Actualités partenaires

Législatives 2017 : application scrupuleuse d’une règle absurde par le CSA

Qu’il doit être parfois difficile de siéger au Conseil supérieur de l’audiovisuel ! N’était leur confortable salaire [1], on en viendrait presque à en plaindre ses membres... Appartenant à une institution impotente, il leur arrive aussi de devoir rendre, comme le 18 mai dernier, des décisions absurdes.

En application stricte de la loi [2], à laquelle ils étaient tenus sans pouvoir user de la moindre marge d’appréciation, les neuf « sages » du CSA viennent de répartir comme suit le temps dévolu à chaque formation politique pour la diffusion des clips de la campagne législative sur les chaînes publiques :

- 12 minutes pour La République en marche (LRM), la France insoumise (FI) et le Front national (FN) ;
- 120 min pour le Parti socialiste (PS) ;
- 103 min pour Les Républicains (LR) ;
- 22 min pour l’Union des démocrates indépendants (UDI) ;
- 15 min pour le Parti radical de gauche (PRG) ;
- 7 min pour le Parti communiste français (PCF).

Une répartition en forme de gag tant elle semble jouer à « qui perd gagne » avec les résultats de l’élection présidentielle, et contre laquelle « La République en marche » a déposé un recours devant le Conseil d’État.

[...]

>> Législatives 2017 : application scrupuleuse d’une règle absurde par le CSA



Article publié le 29 mai 2017