SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

"Les utopiques n° 4" - Février 2017

Revue Solidaires

EDITO

Alors que ce quatrième numéro paraît, la lutte contre la loi Travail et son monde semble bien loin derrière nous et l’attention médiatique est, en France, focalisée sur les processus électoraux (enfin pas tout à fait : celui concernant les très petites entreprises (TPE) et associations par exemple n’a pas intéressé grand monde à part les équipes syndicales engagées dans cette campagne).

Et pourtant les quatre mois de grèves, d’actions, de blocages, d’occupations de places ont créé une envie de résister qui ne s’est pas éteinte sitôt la période des élections arrivée. Des luttes importantes se sont déroulées et se déroulent encore dans le sillage de ces mois de contestation sociale : dans la santé et le social, a la
poste, dans le nettoyage, chez les territoriaux, le commerce, ou dans l’éducation prioritaire… et jusque chez les travailleurs et travailleuses exploité-es sous statut « d’auto-entrepreneur ». Quant à l’application concrète de la loi Travail, nul doute qu’elle va également occasionner des résistances dans les entreprises. Tout
comme les résistances féministes, antiracistes et antifascistes ne vont pas manquer !

Éduquer, agiter, organiser » : ce numéro des Utopiques est dédié à ce triptyque. Il veut être utile aux équipes syndicales décidées à ne pas baisser les bras dans les mois à venir. Et même au-delà, il peut l’être pour nos camarades et ami-es des mouvements sociaux.

En ouvrant le dossier de l’unité syndicale, y compris avec des contributions de militant-es de la CGT, il veut réfléchir à comment dépasser les clivages entretenus qui freinent trop souvent nos luttes, voir jouent contre notre camp. Des propositions concrètes sont ici avancées ; elles ne prétendent nullement clore le débat, mais s’appuient sur les réalités d’aujourd’hui, examinées à l’aune d’expériences passées (l’unité d’action CGT/CFDT entre 1966 et 1979, la « gauche CFDT » au cours du dernier quart du siècle passé, le syndicalisme allemand, l’intersyndicale Femmes…). Une suite à ce dossier est d’ores et déjà prévue pour le numéro 5.

Deux contributions de militants de Solidaires reviennent sur la construction d’unions locales dans le Pas-de-Calais et à Saint-Denis et témoignent des possibilités qu’offre un ancrage interprofessionnel de terrain.

Un article nous rappelle que recourir aux tribunaux pour s’attaquer aux droits des syndicats, c’est critiquable  ; utiliser n’importe quel argument, c’est dangereux. Des camarades nous parlent de la violence de classe, à l’école comme au travail.

Largement ouverte aux travaux des commissions de Solidaires, notre revue publie une contribution sur le neurosexisme fortement utile alors que le 8 mars 2017 s’annonce particulièrement combatif. Et il n’était pas possible, dans le contexte, de ne pas donner la parole au groupe de travail « Ripostes syndicales face à l’extrême droite » qui revient du coup sur la politique antisociale du FN. Mais notre revue est aussi ouverte aux organisations du mouvement social : l’association Survie traite ainsi dans ce numéro de la place de l’Armée française en Afrique.

En ce début d’année 2017, Les Utopiques continuent donc d’être au service de toutes celles et de tous ceux qui s’organisent et résistent.

>> Pour en savoir plus et commander cette revue... sur le site dédié

Documents à télécharger



Article publié le 30 mars 2017