SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Solidaires Alsace 67/68

MANIFESTATION CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES E T SEXUELLES

Contre les violences sexistes et sexuelles, mobilisons-nous ce 29 novembre !

Des centaines de femmes de tous les continents vivent des violences conjugales, parfois jusqu’à la mort. Rien qu’en France, on dénombre en 2020 85 féminicides et plus de 150 en 2019, le plus souvent sans que ces actes ne soient pris en compte ni condamnés.

Dans l’espace public, nous sommes toutes exposées au harcèlement de rue.

Dans le monde professionnel, nous serions 1 femme sur 5 à être victime de harcèlement sexuel, sans compter le sexisme vécu au quotidien sur les lieux de travail.

Dans le monde médiatique, nombreuses sont les injonctions contradictoires sur l’habillement et le corps des femmes, instrumentalisé à de basses fins politiques par le système patriarcal institutionnalisé.

Cette violence à l’égard des femmes découle d’une longue histoire de rapports de force inégaux. Elle est l’un des principaux outils de domination, elle nourrit les discriminations à l’encontre des femmes en les empêchant de s’émanciper pleinement.

Aucun milieu, aucune strate sociale ne sont épargnés.

Depuis 1999, le 25 novembre est la Journée internationale de lutte contre les violences sexistes et sexuelles.
Nous rejoignons celles qui ne peuvent plus parler, assassinées parce qu’elles étaient femmes. Nous portons la voix des enfants victimes ou co-victimes et de toutes les femmes qui cumulent les violences en raison de leur situation de handicap,de leur vulnérabilité, de leur âge,de leur origine sociale,de leur statut de réfugiées ou de migrantes, de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre ou parce qu’elles sont racisées.

Vivre à l’abri des violences est un droit fondamental. Ce droit est chaque jour bafoué, dans l’indifférence. Pourtant, des solutions existent et sont défendues par les associations de terrain. Les victimes doivent être protégées et mises en sécurité, les auteurs de violence doivent être sanctionnés, mais il manque pour cela une réelle action politique et des moyens. Le Grenelle sur les violences n’a rien changé à cela, tandis que le gouvernement arrose de milliards les entreprises et l’économie. Ce gouvernement, avec un ministre de l’intérieur accusé de viol, un ministre de la justice sexiste et un ministre de l’éducation qui conseille des tenues « républicaines » aux jeunes filles, montre ainsi son mépris envers les victimes.Nous dénonçons le manque de moyens mis en œuvre pour lutter contre les violences conjugales, alors que celles-ci sont aggravées par le confinement.

Nous exigeons :
• de la prévention et de la formation obligatoires et systématiques à l’école pour une éducation non sexiste, ainsi que des campagnes de communication nationales pour lutter contre les stéréotypes de genre ;
• une réelle égalité professionnelle (accès à l’emploi, temps de travail, carrière, salaires, retraite) pour permettre aux femmes une indépendance économique ;
• pour les entre prises et les administrations, l’obligation de prévention et de traitement du harcèlement et des violences sexistes et sexuelles sur les lieux de travail ;
• un accès à la contraception et à l’IVG pour toutes et dans tous les territoires ;
• des moyens pour lutter contre les violences faites aux femmes à hauteur d’un milliard d’euros : formation de professionnel·le·s à accueillir la parole des victimes, à détecter les violences et à réagir efficacement, financement renforcé des associations d’aide aux femmes victimes, ouverture de places d’hébergement d’urgence et pérennes et augmentation des moyens de prise en charge matérielle et psychologique pour les victimes, accélération des procédures judiciaires d’éloignement pour les conjoints violents ;
• la ratification de la Convention de 2019 l’Organisation Internationale du Travail, contre la violence et le harcèlement dans le du travail ;
• l’abandon définitif de la réforme des retraites qui lèse en premier lieu les femmes dont les carrières sont souvent incomplètes

MANIFESTATION
DIMANCHE 29 NOVEMBRE A 14H
PLACE KLEBER, A STRASBOURG
Venez nombreuses et nombreux.



Article publié le 29 novembre 2020


Contact

Tél : 03 67 15 28 80
07 62 12 25 28


Email : solidairesalsace@gmail.com
Voir leur site

Adresse postale
Maison des syndicats
1 rue Sédillot
67000 Strasbourg

Réseaux Sociaux


MEDIATHEQUE