SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Solidaires Nord - 59

Manifestation pour l’emploi, les salaires, la protection sociale, le service public et contre la misère

Manifestation
Dunkerque, Place de la gare
5 décembre - 10h00

POUR L’EMPLOI, LES SALAIRES, LA PROTECTION SOCIALE, LE SERVICE PUBLIC ET CONTRE LA MISÈRE.

LE MÉRITE DE LA CLARTÉ
’C’est ce que nous avions globalement demandé’ s’est félicité Geoffroy Roux de Baisieux, président du Medef à propos du plan de relance de 100 milliards d’euros le 3 septembre dernier. Au même moment, on apprenait qu’en France un million de personnes supplémentaire était tombé dans la pauvreté et que la6e puissance économique mondiale comptait maintenant plus de 10 millions de pauvres.Ces deux informations illustrent à elles seules mieux que n’importe quel discours les enjeux de la période que nous traversons.

ON NE CHANGERA PAS LES CONSÉQUENCES....
Au sommet de l’échelle sociale, patron·e·set actionnaires ont le sourire et leur appétit s’accroît au fur et à mesure qu’il se gavent. En bas et au milieu, les salaires stagnent, les conditions de travail se dégradent, l’insécurité sociale augmente et, pour les plus précaires, cette insécurité atteint les besoins vitaux du logement et de l’alimentation (plus de 1000 enfants dorment toutes les nuits dans la rue en France et le recours à l’aide alimentaire a augmenté de plus de 20% cette année)

... SANS S’ATTAQUER AUX CAUSES...
Il n’y a aucunement besoin de rechercher une quelconque fumeuse théorie complotiste pour comprendre la situation que nous vivons aujourd’hui. Le capitalisme a pignon sur rue et il agit à ciel ouvert. Le sourire de Roux de Baisieux sur BFM a le mérite de prouver que si ’ l’argent magique’ n’existe pas, une volonté politique peut débloquer du jour au lendemain des dizaines de milliards et ce n’est qu’une question de choix politiques de déterminer si ces milliards iront dans les poches des actionnaires ou viendront répondre aux besoins d’urgence des plus précaires, du monde du travail dans son ensemble, privé comme public, actif comme retraité

.... ET LE FAIRE ENSEMBLE !
Alors il faut choisir.
Choisir que l’argent du plan de relance européen serve notamment à la rénovation des écoles, des hôpitaux et au recrutement de fonctionnaires pour faire vivre le service public.
Choisir que les aides aux secteurs privé servent au partage du travail qui commence par l’adoption des 32H.
Choisir que chacun-e ait accès à un emploi et une formation digne et abolir les contrats précaires auxquels sont particulièrement soumis les jeunes
Choisir que cette « relance » se fasse en élevant les droits et en protégeant la santé de celles et ceux qui produisent la richesse.

L’intersyndicale propose de changer le plan ce relance en plan de rupture, parce que les salarié·e·s d’Auchan ou de Cargill ont plus besoin d’aide que Mulliez ou Mac Millan, parce que nous avons tous plus besoin de personnels au CHU de Lille que de milliardaires au C. A. C. 40.

Privé·e·s d’emploi, salarié·e·s, fonctionnaires, retraité·e·s, étudiant·e·s,

TOUS ET TOUTES DANS LA RUE LE 5 DÉCEMBRE

_________________________________________
Union syndicale interprofessionnelle départementale Solidaires Nord
Bourse du Travail, 174 boulevard de l’Usine, 59000 Lille Fives
solidaires59@gmail.com 03 20 48 64 37
https://www.facebook.com/Solidaires59
https://solidaires.org/Solidaires-Nord-59

Documents à télécharger



Article publié le 5 décembre 2020


Contact

03 20 48 64 37


Email : solidaires59@gmail.com
Voir leur site

174, Bourse du Travail - Boulevard de l’Usine - 59000 Lille

MEDIATHEQUE