SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Marche vers le ministère « fantôme » du Logement

Appel DAL

Marche vers le ministère « fantôme » du Logement
mercredi 24 mai, RV à 17h à Palais-Royal, Ligne 1

· Arrêt des expulsions, respect de la loi DALO et du droit à l’hébergement
· Réquisition des logements vacants
· Baisse des loyers et taxation de la spéculation
· Arrêt de la marchandisation des HLM, des quartiers populaires, de nos villes, de l’Île-de-France,
. Stop à l’urbanisme spéculatif, autoritaire, d’épuration sociale et aux grands projets inutiles …
Ministère du Logement ou de la Spéculation ?

MACRON a fait la peau au ministère du Logement, réclamée notamment par les milieux de l’immobilier, remplacé par un ministère de la Cohésion des territoires dirigé par Richard FERRAND, élu rural.
Droit Au Logement dénonce cette décision qui place les politiques du logement, la lutte contre la crise du logement et le logement cher en marge des politiques, et annonce la collusion avec les milieux de l’immobilier.

Droit Au Logement s’inquiète du programme MACRON en matière de logement car il privilégie le marché immobilier privé, la spéculation, et les risques de crise immobilière et financière qui, comme on l’a vu en Espagne, en Angleterre aux USA … aboutit à des politiques de rigueur et des centaines de milliers d’expulsions.
Ce programme préconise aussi l’accélération des expulsions, la précarisation des locataires et la baisse des allocations logement, tandis que l’encadrement des loyers sera peut être supprimé, en dans tout cas limité.

C’est pourquoi, pour défendre nos droits et contre les privilèges des spéculateurs, des promoteurs, des riches bailleurs, des banques, nous appelons à une marche mercredi

>> Marche vers le ministère « fantôme » du Logement



Article publié le 23 mai 2017