SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Actualités partenaires

« Matinale » de France Inter : l’économie prise en otage par Dominique Seux

Document ACRIMED

Directeur délégué de la rédaction d’un quotidien ouvertement libéral, Les Échos, Dominique Seux est aussi le seul et unique chroniqueur et éditorialiste économique de la « matinale » de France Inter, depuis la disparition, en septembre dernier, du débat contradictoire qui l’opposait, une fois par semaine (!), à Benjamin Coriat, des Économistes atterrés. Si Dominique Seux a bien évidemment le droit de défendre des options libérales, les esprits chagrins pourraient voir dans ce monopole (bien peu conforme, soit dit en passant, aux convictions affichées par l’intéressé), un manquement évident au pluralisme, d’autant plus problématique qu’il concerne la principale émission d’information de la principale station du secteur public [1].

Mais Dominique Seux s’emploie régulièrement à rassurer ceux qui l’écoutent. Ainsi, au lendemain d’une escarmouche avec François Ruffin [2], il « précise aux auditeurs qui étaient avec nous hier matin qu’on peut défendre l’économie de marché et affirmer depuis toujours que des régulations sont nécessaires ». Mieux, en revendiquant régulièrement des positions « modérées », « raisonnables », il incarnerait « ce que pense, au fond, la “majorité silencieuse“ » [3].

Sans doute tout à fait sincères, ces professions de foi théoriques ne résistent pas longtemps à une confrontation avec la réalité des chroniques de Dominique Seux, quels que soient les sujets abordés…

[...]

>> « Matinale » de France Inter : l’économie prise en otage par Dominique Seux



Article publié le 26 janvier 2017