SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Solidaires Auvergne

Mobilisation nationale pour la Santé , le 14 novembre 2019, TOUS UNIS POUR SE FAIRE ENTENDRE !

Tract de la section sud CHU de Clermont en PJ et ci-dessous

Rassemblements à Clermont-Ferrand : RV 14H sur le parvis de l’hôpital d’Estaing et devant l’administration centrale à Gabriel Montpied ( chaîne humaine entre les deux établissements)

Le mouvement lancé au printemps dernier dans les services d’urgence est en plein élargissement. Ce mouvement d’ampleur, nous ouvre la voie vers une convergence avec d’autres services : psychiatrie, Établissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), maternité, social, médico-social etc…

Car OUI ! Les revendications sont les mêmes ! TOUTES et TOUS en grève et à la manifestation !

Au CHU Clermont-Ferrand, Les médecins ont en marre, ils ont décidés de s’associer au mouvement d’ampleur du 14 novembre 2019.

UNISSONS NOUS POUR FAIRE ABOUTIR NOS REVENDICATIONS.

Partout la colère gronde ! On recense 270 services d’urgence en grève, les IBODE, la psychiatrie, les EHPAD, le social et le médico-social… se mobilisent .
Au CHU déjà, 10 services sont en grève sur des revendications d’effectif, de conditions de travail et de salaire.

Ça suffit !!!

Sans compter la multiplication des luttes citoyennes en défense des structures de proximité. Ces mobilisations mettent au jour le malaise profond dont souffre le personnel.

Loi de Financement de la Se curite Sociale (PLFSS) 2020, les conséquences…

POUR LE PERSONNEL, ÉPUISEMENT ET HARCÈLEMENT

Cette loi permet de financer, entre autres, l’hôpital, les établissements sociaux et médico-sociaux, ainsi que les salaires des personnels.
Nous revendiquons, depuis plusieurs années, une augmentation conséquente de cette enveloppe budgétaire.

Le gouvernement propose une augmentation dérisoire de 2,1%, alors qu’elle devrait être au minimum de 5% ! En effet, l’étranglement budgétaire subi de plein fouet ne permet pas de remplacer les arrêts, et encore moins d’embaucher, ni d’augmenter les salaires ; bien au contraire,

Il signifie plus de rappels à domicile, d’épuisement et de perte de sens au travail, il va obliger les directions, via les ARS à accélérer les restructurations d’établissement, à opérer des fusions, des fermetures de services et donc des suppressions de postes.

Dans ce contexte, SUD Santé Sociaux a sollicité les député.e.s, pour leur demander, en l’état, de voter CONTRE ce projet de loi.

POUR LA POPULATION, UNE SANTÉ A PLUSIEURS VITESSES

On assiste à une dégradation de l’accès aux soins, cette logique comptable a fait chuter notre système de santé de la 1 ère à la 13 ème place mondiale au classement de l’OMS. L’accueil des personnes âgées et des personnes handicapées suit la même logique.

Cette politique a éloigné l’offre publique des besoins de la population, poussant les femmes dans des maternités toujours plus éloignées, et celles et ceux qui en ont les moyens vers les structures privées, tandis que les pauvres s’en trouvent carrément exclus.

SUD SANTÉ SOCIAUX REVENDIQUE

* Une augmentation de 300 euros net pour l’ensemble des salarié.e.s
* Réouverture des lits fermés et ouverture à hauteur des besoins
* L’augmentation des effectifs à hauteur des besoins
* Le changement de financement de l’hôpital, du social et du médico-social

tract sud chu {PNG}

Documents à télécharger



Article publié le 14 novembre 2019


Contact

Email : contact@solidaires-auvergne.org

28 rue Gabriel Péri 63000 Clermont-Fd

MEDIATHEQUE