SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Actualités partenaires

Myanmar. Nouvelles preuves du nettoyage ethnique en cours : les militaires affament et enlèvent des Rohingyas et volent leurs biens

Communiqué Amnesty international

La terrible campagne menée par les forces de sécurité du Myanmar contre les Rohingyas dans le nord de l’État d’Arakan est loin d’avoir pris fin, a déclaré le 7 février Amnesty International, qui rend publiques de nouvelles preuves des violations persistantes qui ont à nouveau forcé des centaines de personnes à s’enfuir de chez elles au cours des dernières semaines.

Fin janvier 2018, l’organisation s’est entretenue avec 19 hommes et femmes rohingyas arrivés depuis peu au Bangladesh, qui ont expliqué que les privations de nourriture destinées à les affamer, les enlèvements et les pillages les ont conduits à prendre la fuite. Les organisations humanitaires ont rassemblé des informations sur des milliers de cas de personnes arrivées au cours des mois de décembre et de janvier ; elles sont encore très nombreuses à franchir la frontière.

« L’armée du Myanmar, qui cherche à se protéger derrière un mur de dénis et de mensonges, et avec des mesures concertées visant à barrer la route aux enquêteurs indépendants, continue de commettre en toute impunité des crimes contre l’humanité, a déclaré Matthew Wells, conseiller pour les situations de crise à Amnesty International qui vient de rentrer de la dernière mission de recherche menée par l’organisation à Cox’s Bazar, au Bangladesh.

[...]

>> Myanmar. Nouvelles preuves du nettoyage ethnique en cours : les militaires affament et enlèvent des Rohingyas et volent leurs biens



Article publié le 9 février 2018