SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Actualités

Ne nous laissons pas voler nos retraites !

En grève, en manifestation, en assemblées générales, en action le 5 et après

La réforme des retraites à points portée par le gouvernement est un projet de baisse massive des pensions actuelles et futures et la menace pour tous et toutes d’un report de l’âge de départ en retraite. Nous appauvrir en nous faisant travailler plus longtemps, c’est le programme du gouvernement !

Toutes et tous concerné·es

Ceux et celles qui partent à la retraite dès aujourd’hui ou qui y sont déjà seront perdant-es, par la moindre revalorisation des pensions, l’augmentation de durée de cotisation ou le recul de l’âge de départ. Cela concerne ceux et celles qui travaillent dans le public comme dans le privé.

Les femmes seront encore plus perdantes que dans le système actuel : les corrections par points seront moindres que les majorations de trimestres actuelles alors que les femmes touchent 42% de retraites de moins que les hommes ! L’augmentation du minimum de pension annoncée reste insuffisante pour corriger l’ensemble des inégalités.

Les jeunes seront les grands perdants du nouveau système qui s’appliquera “plein pot”, alors qu’ils et elles doivent déjà affronter la précarité.

De plus en plus de secteurs sont mobilisés et entrent dans la bataille

Le Rail, la RATP, les transports, la chimie, l’éducation, la santé, de très nombreuses entreprises, services et administrations.

Les appels à la mobilisation viennent se multiplient : des Assemblée des assemblée de Gilets jaunes appellent au 5, les AG dans les facs et les lycées se multiplient alors que l’intersyndicale étudiante se mobilise contre la précarité. L’arc intersyndical national Solidaires, CGT, FO, FSU, UNEF et UNL est rejoint par les déclarations de la CFE-CGC, du Syndicat des avocats de Frances et localement par des équipes de l’UNSA, de la CFTC. L’ensemble du mouvement social est mobilisé avec des associations féministes, écologistes, ATTAC, Copernic, le collectif Nos Retraites, les Economistes atterrés...

Depuis l’an dernier, le gouvernement a réalisé des reculs très partiels devant les Gilets jaunes, devant les hospitalier-ères en grève, devant les étudiant-es en lutte contre la précarité et les femmes mobilisées contre les violences. Même si ces reculs sont loin d’être suffisants, ils montrent la voie à suivre, celle de la mobilisation massive, déterminée et dans la durée qui pourra faire tomber ce projet qui vient s’ajouter à la mise à sac des services publics, de l’as- surance chômage et du pouvoir d’achat !

Alors le 5 toutes et tous en grève et en manif et le 6, le 7... ensemble on continue !

Le gouvernement annoncera son projet détaillé après le 5, il a peur que la mobilisation s’étende encore. Nous ne lâcherons pas le morceau, nous ne nous laisserons pas intimider par ceux d’en haut qui cherchent à nous diviser, à supprimer les droits acquis des un-es pour baisser ceux de tous ceux et celles qui travaillent. Ni par les mêmes qui nous menacent encore de répression dans la rue.

Nous appelons à organiser partout des manifestations le samedi 7 décembre, en lien avec celles proposées par la CGT ou les Gilets jaunes. On renforcera ainsi, les grèves reconduites le 6 pour inscrire la mobilisation dans la durée.

La grève c’est le moyen, pour qu’ensemble avec nos collègues de travail nous disions oui à une amélioration du système de retraites, et refusions une diminution de nos droits et de nos pensions au profit des capitalistes. Nous voulons vivre, pas survivre !

La manifestation pendant les grèves et les week-end, c’est le moyen de montrer localement massivement notre opposition la plus large possible.

Les assemblées générales c’est le lieu de nos discussions communes, le moyen d’ancrer notre mouvement, construire notre solidarité.

Les actions, en particulier de blocage de l’économie, qui renforcent la grève, c’est le moyen d’augmenter rapidement le rapport de force pour faire plier le gouvernement.

Documents à télécharger



Article publié le 29 novembre 2019