SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Actualités partenaires

Noëlle Lenoir, présidente du « Comité d’éthique » de Radio France : incongruité ou aberration ?

Document Acrimed

Le 3 avril 2017 le médiateur de Radio France nous apprenait la « création du Comité d’éthique de Radio France » et nous expliquait que « le Comité relatif à l’honnêteté, à l’indépendance et au pluralisme de l’information et des programmes de Radio France – c’est son nom officiel – a été créé en application de la loi du 14 novembre 2016 [1] et de son décret d’application du 21 mars 2017. Il vise à renforcer la liberté, l’indépendance et le pluralisme des médias. […] Ce comité est composé de cinq personnalités indépendantes nommées pour trois ans, et dont le mandat est renouvelable. »

Or nous relevions récemment que parmi ces « personnalités indépendantes » [2] figurent Isabelle Giordano et Gilles Leclerc, des journalistes réputés pour leurs « ménages » [3] – pratique fort rémunératrice et déontologiquement plus que discutable. Pourtant, et c’est un comble, le parcours de la présidente de ce bien étrange « Comité d’éthique », Noëlle Lenoir, interroge plus encore…

Tout à tour, haut fonctionnaire, ministre, et avocate, familière de tous les cercles du pouvoir, tant administratif que politique, économique que médiatique, sans expérience journalistique significative, on se demande de quelle forme d’indépendance (et d’éthique) peut se prévaloir cette représentante éminente de la noblesse d’État partie pantoufler dans le privé.

[...]

>> Noëlle Lenoir, présidente du « Comité d’éthique » de Radio France : incongruité ou aberration ?



Article publié le 29 décembre 2017