SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Actualités partenaires

Non, monsieur le Pape, l’homosexualité n’est pas une pathologie

Communiqué SOS Homophobie

SOS homophobie condamne les propos du Pape sur l’homosexualité et rappelle que l’homosexualité n’est pas une maladie.

Lors d’une conférence de presse donnée dans l’avion le ramenant d’Irlande, ce dimanche 26 août, le pape François a délivré des conseils ahurissants aux parents qui s’interrogent sur l’orientation sexuelle de leurs enfants : « Quand cela se manifeste dès l’enfance, il y a beaucoup de choses à faire par la psychiatrie, pour voir comment sont les choses. C’est autre chose quand cela se manifeste après vingt ans ».

SOS homophobie condamne fermement des propos qui légitiment et nourrissent l’homophobie. Nous pensons en premier lieu aux enfants, aux adolescentes et aux adolescents LGBT qui entendent les déclarations du Pape et qui se disent qu’ils et elles n’ont pas leur place dans notre société.

Non, l’homosexualité n’est pas une pathologie. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a d’ailleurs retiré l’homosexualité de la liste des maladies mentales en 1990, après de nombreuses luttes menées par les associations LGBT. Le problème n’est pas l’homosexualité, c’est l’homophobie ! Quand l’Église oublie que l’homosexualité n’est pas une maladie psychiatrique et que le Pape François s’autorise à des propos psychiatrisants dont ont déjà souffert trop longtemps les personnes LGBT, nous avons raison de nous inquiéter.

[...]

>> Non, monsieur le Pape, l’homosexualité n’est pas une pathologie



Article publié le 29 août 2018