SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Actualités

#NousToutes - Marchons contre les violences sexistes et sexuelles

Solidaires participera aux mobilisations des 24 et 25 novembre contre les violences faites aux femmes

Partie prenante du collectif #NousToutes, engagée pour l’égalité entre les femmes et les hommes, notre Union appelle à manifester pour dire stop aux violences sexistes et sexuelles.

Ces violences sont engendrées par un système de domination, le patriarcat. Leurs formes sont diverses : sexisme au quotidien, attouchements, harcèlement sexuel, agressions sexistes et sexuelles, viols, coups, meurtres. Elles s’expriment partout : dans le cadre du travail, dans la rue, dans la sphère dite privée, dans les collectifs quels qu’ils soient. Elles n’ont jamais été et ne seront jamais acceptables pour notre Union.

Les politiques menées depuis des années par les gouvernements sur ce sujet sont toujours « en réaction », sans moyens à la hauteur des enjeux et en totale incohérence avec les effets des orientations économiques mises en oeuvre. Les annonces faites à chaque 25 novembre ou dans les jours qui l’entourent, de la part d’employeurs publics, privés ou du gouvernement restent en deçà de ce qui est nécessaire. La communication n’est pas l’action. Agir contre ces violences sexistes et sexuelles demande des créations d’emplois pour une vraie prise en charge, des formations longues et continues, des lieux d’accueil sur tout le territoire et les moyens pour les faire vivre, des moyens humains et financiers pour que, dès la petite enfance et tout au long de la vie, chacun et chacune d’entre nous apprennent à déconstruire un tel système et ses effets dévastateurs... C’est avec détermination, par notre mobilisation et nos luttes féministes, que ces choix s’imposeront.

Télécharger ce communiqué

Voir le préavis de grève déposé par Solidaires Finances publiques

La carte des marches #NousToutes du 24 novembre

La carte des marches #NousToutes du 24 novembre. Retrouvez la marche la plus proche de chez vous !

ATTENTION - A Paris, la Préfecture de Police de Paris a déplacé le départ de la marche#NousToutes (initialement prévu à Madeleine) à la PLACE DE L’OPERA (départ à 14h00 pour rejoindre République).

Infos générales

  • Vous voulez ajouter une marche ou un rassemblement sur la carte ? C’est possible en cliquant ici !

Quiz chiffres clés : https://formdivers.typeform.com/to/eGq1W3

Quiz harcèlement ou pas harcèlement ? : https://formdivers.typeform.com/to/cYBrcn
Si vous souhaitez récupérer le code d’intégration de ces quiz pour vos sites, envoyez un mail intitué « Code quiz » à contact@noustoutes.org

Partagez le visuel "Comment éviter le harcèlement ?" sur Facebook, sur Twitter et sur Instagram.

Participez aux actions en Île-de-France !

D’ici le 24, des dizaines d’actions sont prévues en Île-de-France, pour faire connaître la marche. Ça vous intéresse ? Découvrez la liste des actions en cliquant ici et inscrivez-vous !

Vous êtes étudiant.e, lycéen.ne ou enseignant.e ? Vous voulez organiser une action dans votre établissement ? C’est possible !

Cliquez ici pour organiser une action dans votre université.
Cliquez ici pour organiser une action dans votre lycée.

La Tribune de syndicalistes

Au travail, dans le secteur privé ou dans la fonction publique, les femmes ne sont pas épargnées par le sexisme et les violences sexuelles. 80 % d’entre elles déclarent y avoir déjà subi des propos sexistes (enquête du CSEP, 2015), 32 % du harcèlement sexuel ou une agression sexuelle (IFOP, 2018). Plusieurs milliers de femmes sont violées chaque année sur leur lieu de travail (CVS, 2017).

Qu’elles soient le fait d’employeurs, de supérieurs hiérarchiques, de collègues ou d’usagers, ces violences ont des conséquences sur l’état de santé des victimes, elles impactent leur entourage, elles ont des répercussions sur leurs conditions de travail et le déroulement de leur carrière.

Cette réalité, inadmissible, n’est pas une fatalité : des solutions existent qui nécessitent une réelle volonté politique et des moyens au-delà des déclarations d’intention.

Les violences contre les femmes au travail font encore grandement partie de nos angles morts. Ce qui se passe dans les entreprises ou les administrations ne relève pas seulement d’un rapport individuel entre des collègues ou entre l’encadrement et les salarié(e)s.

[...]

Lire la suite de cette tribune au lien ci-dessous

« Nous, syndicalistes, nous marcherons pour dire stop aux violences sexistes et sexuelles que subissent les femmes au travail »

250 personnalités disent #JeMarcheLe24

Dans cette tribune et à travers le hashtag #JeMarcheLe24, 250 personnalités donnent RDV, samedi 24 novembre, à 14h, Place de la Madeleine, pour dire Stop aux violences sexistes et sexuelles.

Les signataires soulignent dans ce texte que « Les violences sexistes et sexuelles empêchent plus de la moitié de l’humanité, les femmes et les filles, d’exercer leurs droits fondamentaux. Elles bouleversent leur vie entière. ». Les signataires exigent « des politiques publiques ambitieuses de prévention qui pourraient changer les comportements, comme elles l’ont fait pour des sujets de santé publique ».

Pour lire cette tribune et voir les signataires cliquez ICI

D’autres tribunes

Matériels Solidaires

2018 11 violences femmes 2 Scotch 01 01

2018 11 violences femmes 2 Scotch 02 01

2018 11 violences femmes 2 Scotch 03 01

Notre plaquette "Violences faites aux femmes - une riposte syndicale"

>> Voir la page FB #NousToutes dédiée à cette mobilisation

Images à télécharger



Article publié le 23 novembre 2018