SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Actualités

Nouvelle manoeuvre antisociale de SMOVENGO

Le 27 novembre 2018

Hier, se tenait au siège de la société Smovengo, en charge de l’exploitation de Vélib depuis cette année, la négociation du protocole préélectoral en vue des élections professionnelles : non contente d’ouvrir cette négociation avec deux mois de retard sur le protocole de fin de conflit entériné par ces soins en 2017, la direction a refusé notre participation.

En effet, bien que mandaté tant par nos syndicats SUD Commerces et Sud Industrie que par notre union¹, notre délégation, accueillie par un huissier, a été scandaleusement refoulée au motif que l’appartenance de ses membres à notre organisation n’était pas avérée (sic).

Après avoir cautionné le licenciement de grévistes en juin dernier, Arnaud Marion, PDG de Smovengo, s’illustre à nouveau par ses pratiques antisociales aussi :

  • nous demandons à la mairie de Paris, plutôt de que cautionner cette nouvelle dérive, ainsi qu’aux élu-es parisiens attachés à la liberté syndicale de condamner un tel agissement,
  • nous demandons également aux autres syndicats parties à la négociation de surseoir à leur participation à cette dernière,
  • implantée, depuis son lancement en 2007, chez Vélib’, nous saisirons la justice pour faire reconnaître nos droits.

¹ La société Smovengo applique la convention collective du commerce et de la réparation de l’automobile, du cycle et du motocycle et a pour activité la location de vélos.

Documents à télécharger



Article publié le 27 novembre 2018