SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Mobilisations locales et sectorielles

(Paris) "Se fédérer pour l’émancipation"

Samedi 11 mai 2019, de 9h30 à 17h
31 rue de la Grange aux belles, 75010 Paris
Métro ligne 2, Colonel Fabien ; bus 75 ou 26

Co-organisé par l’Association Autogestion (AA), l’Association des communistes unitaires (ACU), les Amis de Tribune socialiste (ATS), Cerises, l’Observatoire des mouvements de la société (OMOS), le Réseau pour l’autogestion, les alternatives, l’altermondialisme, l’écologie et le féminisme (AAAEF), le Temps des lilas et l’Union syndicale Solidaires.

Après une rencontre sur la question des aspirations à la démocratie où se sont mêlées interrogations et réflexions sur la démocratie représentative, sur ses insuffisances, où s’est exprimée la nécessité d’une démocratie active et d’une démocratie économique sans laquelle la démocratie reste largement formelle aujourd’hui…

Après une seconde réunion d’approfondissement où nous avons interrogé les possibilités de son exercice dans des espaces géographiques de grande échelle ainsi que la validité de moyens comme le tirage au sort ou la création d’une chambre sociale …

Nous nous proposons de prolonger la réflexion. Qu’implique acquérir du pouvoir d’intervention ? Notamment à partir de la question des droits humains fondamentaux : qui les définit et comment les garantir ? Comment peut s’articuler le passage des aspirations individuelles à l’agir collectif ? Comment se concrétise le passage à la loi ? Dans ce cadre comment aborder les rapports entre dissensus et consensus ? Et quid alors des organisations révolutionnaires ? La crise de la politique traditionnelle, de ses organisations et des tentatives diverses en ce domaine en font une question d’actualité…



Article publié le 11 mai 2019