SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Mobilisations locales et sectorielles

(Paris) Un an après #MeToo, die-in géant

A l’initiative de #NousToutes, un die-in géant est prévu ce samedi 29 septembre, à 14h30, Place de la République pour dire STOP aux violences sexistes et sexuelles.

  • Une femme sur deux en France a déjà subi des violences sexuelles (Odoxa)
  • 16% de la population française a subi des maltraitances sexuelles dans son enfance (L’enfant bleu)
  • Plus de 200 femmes sont violées par jour (Insee)
  • 80% des femmes en situation de handicap ont subi des violences (FDFA)
  • 59% des lesbiennes subissent des discriminations (SOS Homophobie)

Alors que nous allons bientôt fêter le premier anniversaire de la vague #MeToo, initiée bien des années auparavant par Tarana Burke, activiste afro-américaine, pour soutenir les victimes d’agressions sexuelles, nous voulons affirmer haut et fort que les violences sexistes et sexuelles qui nous pourrissent la vie ne sont pas une fatalité. Elles ne tombent pas du ciel, elles sont exercées majoritairement par des hommes sur les femmes et les enfants. Elles sont le fruit d’une société profondément inégalitaire. Nous pouvons les faire disparaître ensemble, en changeant la société.

La formidable prise de conscience inédite de 2017 doit se traduire dans la réalité. Nous avons besoin d’un électrochoc social et de mesures ambitieuses pour que notre pays s’engage vers la fin des violences sexistes et sexuelles.

Le die-in sera l’occasion d’inviter l’ensemble des passantes et passants à participer à la marche contre les violences sexistes et sexuelles qui se tiendra le 24 novembre prochain à Paris (voir l’événement Facebook de la marche du 24 novembre qui a déjà rassemblé plus de 7000 personnes)

http://noustoutes.org

L’événement Facebook du die-in :https://www.facebook.com/events/241269146557157/



Article publié le 29 septembre 2018