SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Mobilisations internationales

(Paris + direct sur Youtube) L’actualité des entreprises récupérées et du mouvement d’autogestion en Argentine

Dans la suite des activités de la commission internationale Solidaires (rencontres Autogestion en août 2017 en Argentine, contre-sommet de Buenos Aires à la fin de ce mois) et aussi du débat du dernier Comité national introduit par un camarade de l’Association pour l’autogestion :

Mercredi 21 novembre 2018, à 19h - Le Maltais rouge, 40 Rue de Malte, 75011 Paris (+ direct sur youtube)

L’actualité des entreprises récupérées et du mouvement d’autogestion en Argentine, avec Carlos Martinez, membre fondateur de la Facultad abierta de Buenos Aires.

A partir de 19h, l’événement sera retransmis en direct sur Youtube à partir de ces liens  :
https://autogestion.asso.fr/lactualite-des-entreprises-recuperees-et-du-mouvement-dautogestion-en-argentine/
et https://www.youtube.com/watch?v=5TBorACS59I
Vous pourrez intervenir dans le débat sur la page youtube.

Les entreprises récupérées par leurs travailleur.se.s sont apparues en Argentine dans la foulée de la débâcle de l’économie locale en décembre 2001. Ce mouvement est particulièrement significatif dans ses caractéristiques : il se développe en contestation de ce qu’il y a de plus essentiel pour le capitalisme, la propriété privée des moyens de production. Loin d’avoir disparu, ce mouvement s’est largement renforcé tout au long de ces deux dernières décennies. Il a démontré la possibilité d’une économie et d’une société sans patrons gérée par les travailleurs. Il s’agit ici bel et bien d’autogestion, dont la problématique peut ainsi être envisagée à l’échelle de la société tout entière. Cependant, ce processus est aujourd’hui confronté à un contexte socio-économique et politique défavorable dominé par le retour au pouvoir d’une droite ultra-conservatrice.

Ce débat sera introduit par Dr. Carlos Eduardo Martínez, anthropologue social, professeur à l’Université nationale de Córdoba, chercheur sur les processus d’autogestion, membre de la Commission de direction de la Maison des ouvriers de Córdoba et membre fondateur du programme de faculté ouverte de l’Université de Buenos Aires depuis 2001.



Article publié le 21 novembre 2018