SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Solidaires Auvergne

Pétition / Lettre ouverte du CHU de Clermont-Ferrand 63

Signez en ligne

Nous sommes infirmiers, aides-soignants, agents des services hospitaliers, médecins, sages-femmes, ambulanciers,
brancardiers, préparateurs en pharmacie, techniciens de laboratoire, manipulateurs radio, administratifs, assistants
de régulation médicale, personnels ouvriers et techniques etc… nous travaillons au CHU de Clermont-Ferrand.

Bien évidemment, nous accueillons et participons à la prise en charge des patients du COVID et des autres patients.
Et c’est bien parce que nous voulons continuer à soigner tous les patients en toute sécurité que nous vous disons :
Votre politique qui consiste à ne pas nous donner tous les moyens nécessaires pour protéger chacun d’entre nous et
les patients (manque de moyens de protection, masques chirurgicaux et FFP2, sur blouses, lunettes, SHA, tests,…)
est criminelle.
C’est criminel de ne pas nous dépister systématiquement lorsqu’un collègue est testé positif au COVID19 et que
nous l’avons côtoyé.
Votre politique qui consiste à ne pas prendre les mesures nécessaires ( réquisition de toutes les usines qui peuvent
fabriquer les masques qui nous manquent, réquisition des laboratoires privés qui peuvent faire les tests de dépistage
auxquels nous n’avons pas droit aujourd’hui, maintien et garantie de tous les effectifs par la titularisation de tous les
CDD,…) est criminelle. Les paroles d’un infectiologue du CHU lorsque nous l’avons questionné en CHSCT sur le
dépistage systématique des agents « il y a ce que l’on veut faire et il y a ce que l’on peut faire. Nous ne sommes pas
responsables ici de ce qui se décide au niveau national ».

TOUT EST DIT !

Et selon le Chef de l’Etat, il faut rester uni et ne pas avoir de doutes sur les mesures prises par le gouvernement ? Qui
peut ne pas en avoir ?
On vous connaît, depuis le temps qu’on alerte les gouvernements successifs et particulièrement le vôtre depuis 1 an,
sur la nécessité d’arrêter les suppressions de postes et les fermetures de lits, de recruter du personnel et de rouvrir
des lits pour être en capacité de répondre aux besoins en matière de santé publique nous n’avons jamais été
entendus ! Les seules réponses ont toujours été de constituer des « commissions » des « groupes de travail » qui ont
à chaque fois accouché d’une souris !

Peut-on donner crédit à un gouvernement qui a fermé plus de 4 000 lits en 2 ans dégradant les conditions de travail et la prise en charge des patients ?
On n’est pas dupe, et on ne se laissera pas faire. Nous demandons des actes, pas des paroles de réconfort !

Nous avons besoin de moyens maintenant !
- Des masques chirurgicaux, FFP2, des sur blouses, des lunettes, du gel…. tout de suite !
- Des tests de dépistage pour tous tout de suite !
- Des lits tout de suite !
- Du personnel tout de suite !
- Des respirateurs et le matériel pour les faire fonctionner (valves, filtres…) tout de suite !
- Des médicaments (Antibiotiques, Hydroxy chloroquine, Curare…) tout de suite !
- L’augmentation du point d’indice tout de suite !

CHU de Clermont-Ferrand avril 2020

Syndicats CGT, FO, SUD du CHU de CLERMONT-FERRAND 63.

Je signe cette lettre- pétition adressée au ministre de la Santé, à l’ARS et à la Préfète du Puy De Dôme.



Article publié le 8 avril 2020


Contact

Email : contact@solidaires-auvergne.org

28 rue Gabriel Péri 63000 Clermont-Fd

MEDIATHEQUE