SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Communiqués

Pour nos retraites : le 5 décembre c’est le début !

Face à une grève qui s’annonce massive dans de nombreux secteurs, le gouvernement semble lâcher sur certains points : plus de « clause du grand père », on recule l’âge de celles et ceux qui seront concerné-es par la réforme (1973), on peut négocier à la marge... Dans le même temps, il accélère le tempo sur la présentation de la loi. Ce sont bien sûr des faux semblants, mais cela montre que le pouvoir s’inquiète de la mobilisation sociale qui s’approche et surtout de la conjonction des colères sociales sur de très nombreux sujets... fruits de la politique de Macron.

Ancrons la mobilisation dans la durée, construisons la grève reconductible après le 5

Si une grève reconductible ne se décrète pas, pour autant elle se construit avec toutes les forces nécessaires car c’est un élément central du rapport de force pour le retrait de la réforme.

Les salarié-es sont las des grèves sans lendemain ou « saute mouton » car ils et elles savent que ce n’est pas une stratégie gagnante : les mobilisations contre la loi travail en 2016 ont été massives, mais les journées espacées ont fini par mener à un effilochement de la mobilisation et à la défaite... Notre responsabilité dans la période est aussi de tirer les leçons des mobilisations passées.

La grève du 5 est donc décisive et doit être massive pour être un point d’appui de la reconduction dès le lendemain et les jours qui suivent.

Voulant profiter de cette colère grandissante, le Rassemblement national laisse entendre que certains de ses dirigeants seront dans les cortèges du 5 décembre : pour Solidaires, l’extrême droite, quelle que soit, n’est pas et ne sera jamais notre alliée et elle n’a pas sa place dans nos mobilisations.

Solidaires appelle l’ensemble des secteurs du public et du privé à se mettre en grève, à tenir des assemblées générales dès le 5 décembre pour décider de la reconduction de la grève le 6 décembre.
Le samedi 7 décembre, les gilets jaunes seront dans la rue, avec les précaires et chômeur-euses. Solidaires appelle à rejoindre les rassemblements et manifestations interprofessionnels de la CGT avec les chômeur-euses et les précaires et à participer à toutes les mobilisations de cette journée pour continuer à construire une mobilisation sociale forte.

Pour Solidaires, il est de la responsabilité du mouvement syndical de créer les conditions d’un ancrage et d’un élargissement des grèves reconductibles en appelant très rapidement dans les jours suivant à de nouvelles journées de grèves générales.

Ensemble par la grève construisons un autre avenir

Paris, 29 novembre 2019

Documents à télécharger



Article publié le 29 novembre 2019