SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Poursuite de la lente asphyxie de France Télévisions

Document ACRIMED

Ce n’est qu’un aspect de la politique du gouvernement, mais parmi les plus graves : les principaux services publics sont touchés par un budget d’austérité. Cette austérité frappe également l’audiovisuel public, sans susciter autant de réactions qu’il le faudrait [1]. On peut comprendre que l’avenir de l’audiovisuel ne soit pas la principale préoccupation des Français. On peut le comprendre d’autant mieux que le secteur public est loin d’être, à proprement parler, un service public. Quand il se bat contre un secteur privé en pleine expansion, avec les mêmes armes et sur le même terrain, il ne peut que décevoir les attentes en matière de pluralisme de l’information et de créativité de ses programmes. Avec les mêmes armes, mais à armes inégales en ce qui concerne les moyens. Sur le même terrain, mais avec des exceptions : France 2 n’est pas un simple clone de TF1.

[...]

>> Poursuite de la lente asphyxie de France Télévisions



Article publié le 16 octobre 2017