SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Solidaires Meurthe-et-Moselle - 54

Prise de parole du 09 mai

Aujourd’hui, SUD-Solidaires voudrait dénoncer les casseur·euses qui attaquent l’hôpital. Pas les manifestant·es visé·es honteusement par Monsieur Castaner le 1er mai dernier.
Non, nous dénonçons ceux qui cassent vraiment notre hôpital public, comme Madame Buzyn, ministre de la santé, qui demande au CHU de Nancy de supprimer 400 postes de plus.
Nous dénonçons les casseurs qui attaquent l’éducation, comme Mr Blanquer, ministre de l’Education Nationale, qui regroupe les petites écoles, ferme des classes, instaure la sélection au lycée et à l’université, fait exploser les frais d’inscription pour certain·es étudiant·es.
Nous dénonçons les casseuses qui attaquent les droits des travailleur·euses, comme Madame Pénicaud, Ministre du Travail, qui supprime 28 inspecteur·trices du travail en plus dans le Grand Est.
Nous dénonçons les casseuses, comme Madame Borne, Ministre des transports, qui travaille à la privatisation de nos chemins de fer, pour laquelle notre région sera pionnière.
Nous dénonçons les casseurs, comme Mr Philippe, premier Ministre, qui veut en finir avec le statut de fonctionnaire, sans lequel il n’y aurait pas de véritable service public.
Nous dénonçons les casseurs, comme Monsieur Klein, Président du Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle qui, plutôt que de recruter, supprime de force des congés à ses agents.
Nous dénonçons les casseurs, comme Messieurs Hénart et Rossinot, en charge de l’agglomération nancéenne, qui ont réussi, en trois ans, à fermer une crèche, supprimer des rotations de lignes bus et à privatiser la seule piscine découverte de l’agglomération.
Mais nous dénonçons aussi les pilleurs et leurs complices, notamment Mr Darmanin, Ministre du Budget, qui, plutôt que de fermer des trésoreries, ferait mieux de lutter contre la fraude et l’évasion fiscales des plus riches qui représentent entre 80 et 100 milliards d’euros et permettraient largement d’améliorer et d’étendre nos services publics.
Nous dénonçons, la politique de Mr Macron, qui dans la droite ligne de ses prédécesseurs, nous dépossède et sabote notre bien commun pour l’enrichissement de quelques uns et n’hésite pas à casser les libertés publiques, le droit de manifester et la liberté d’informer.
Aujourd’hui nous sommes réunis avec une large intersyndicale pour défendre les services publics. La dernière fois, c’était le 22 mai 2018, il y a un an. SUD-Solidaires n’attendra pas la prochaine. Aussi dès aujourd’hui, nous vous appelons toutes et tous à mobiliser au sein de vos établissements, à se réunir en assemblée générale, à constituer des collectifs de lutte, comme celui des enseignants de notre académie et à rejoindre tous ceux qui luttent déjà, comme samedi 18 mai à Nancy au côté des gilets jaunes en y portant nos valeurs et nos revendications de défense des services publics, d’un véritable partage des richesses et de plus de démocratie.

Documents à télécharger



Article publié le 9 mai 2019


Contact

Pour joindre Solidaires 54 écrivez à :
solidaires54@gmail.com

Pour nous suivre sur Facebook :
Solidaires 54

Pour suivre la page Facebook de
Précaires Solidaires 54

Pour joindre les conseillers du salarié de Solidaires 54, cliquez ici...


Union syndicale Solidaires 54
4 rue de Phalsbourg
54000 Nancy
Tel : 03-83-35-01-48
Contactez-nous prioritairement par mail.

MEDIATHEQUE