SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Actualités internationales

Rassemblement de soutien aux femmes polonaises

Pour le droit à l’avortement

Environ 1500 personnes, dont des camarades de Solidaires, se sont rassemblées à Paris dimanche à côté de l’ambassade de Pologne pour exprimer leur soutien aux polonaises : leur droit à l’avortement déjà très restrictif est menacé d’être tout simplement supprimé, y compris dans des situations de viols, d’inceste, (seul exception, si la vie de la femme enceinte est en danger immédiat !)... un projet de loi porté par le parti majoritaire conservateur et catholique est en cours de discussion au parlement polonais. En réaction, des femmes polonaises feront une grève des femmes le 3 octobre, après une manifestation de plusieurs dizaines de milliers de personnes samedi.
A Paris, lors des prises de paroles, des associations féministes, des polonaises, des partis et des élu-es, des syndicats ont exprimé leur condamnation de ces régressions, et l’atteinte inadmissible aux droits des femmes que constituerait cette interdiction accompagnée d’une pénalisation renforcée. 
Solidaires présent a rappelé que le droit à l’avortement en France et ailleurs a été obtenu par les luttes, et qu’aujourd’hui les syndicats porteurs de revendications féministes ont un rôle à jouer dans cette nouvelle lutte, celle pour préserver l’avortement pour toutes et partout. Le droit à l’avortement est un droit fondamental. 
La Marche Mondiale des Femmes a proposé quant à elle l’idée de construire une manifestation européenne pour le droit à l’avortement qui pourrait rassembler des femmes de toute l’Europe à Bruxelles. 
Ce premier rassemblement avec ceux qui se sont tenus à Lyon et à Marseille est en tout cas le signe donné qu’une solidarité internationale par les luttes est plus que jamais nécessaire pour qu’à travers l’Europe et par le monde, ce droit à l’avortement reste ou devienne une réalité !
Les photos du rassemblement à Paris.






Photo de Patricia Tutoy


Article publié le 3 octobre 2016