SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Actualités internationales

Rassemblement du syndicat des cheminots coréens KRWU en solidarité avec la mobilisation des cheminots français

Vidéo réalisé par KRWU : un exemple de solidarité internationale : le syndicat des cheminots coréens devant l’ambassade de France à Séoul (Corée du Sud),

Unité des travailleurs !
Luttons pour la défense du service public ferroviaire ! Vive la lutte !

Les cheminots français manifestent aujourd’hui 22 mars,
Un mouvement de grève commencera le 3 avril.

Les gouvernements de par le monde parlent d’efficacité et de compétition à tout bout de champ dans le but de privatiser l’industrie ferroviaire au lieu de travailler pour le bien commun et de préserver la sûreté ferroviaire.

L’histoire mondiale de l’industrie ferroviaire ces dernières décennies a démontré que la mantra de l’efficacité et de la compétition est une fausse idéologie sans base.

L’histoire nous a montré que la privatisation constitue un acte criminel porté au nom de l’efficacité qui permet aux entreprises privées de voler l’argent des impôts, bien public des contribuables, en les accaparant pour leur propre profit et en menaçant la vie des voyageurs en détruisant la sécurité ferroviaire.

C’est pour cette raison que la privatisation est mondialement rejetée par les peuples et que les systèmes ferroviaires vraiment modernes n’ont d’autres solutions que de renforcer le service public ferroviaire avec un réseau ferroviaire intégré.

Comme nos camarades de France, les cheminots de Corée du Sud ont commencé le combat voici longtemps en défense des chemins de fer publics et de la dignité des travailleurs.
Le résultat de cette lutte est qu’il est désormais de notoriété publique en Corée que la privatisation signifie : vol par les compagnies privées.

De plus, l’industrie ferroviaire de Corée commence à se restructurer afin de renforcer le service public par un mouvement de réintégration pour fortifier la sécurité des circulations.

A la lumière de ces situations, nous voyons l’attaque du gouvernement français à l’encontre du service public ferroviaire et de la dignité des travailleurs comme un acte qui va à l’opposé de la tendance mondiale et du sens de l’historie.

Ainsi nous exprimons notre soutien à nos camarades de France et affirmons que nous ferons tout ce qui sera en notre capacité pour combattre solidairement avec eux !

Nous alertons aussi le gouvernement et les patrons de la SNCF que nous nous continuerons de nous tenir en solidarité à nous camarades de France et que nous sommes prêts à engager toute action de solidarité nécessaire à les soutenir.

Le syndicat des cheminots coréens KRWU



Article publié le 23 mars 2018