SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Solidaires Auvergne

SOLIDARITÉ AVEC GENEVIÈVE LEGAY ET L’ASSOCIATION ATTAC POUR LA LIBERTÉ DE MANIFESTER

L’Union syndicale Solidaires tient à affirmer tout son soutien à Geneviève Legay blessée le samedi 23 mars. Cette militante d’Attac a été blessée lors d’une violente charge de police qui a pris à partie des manifestant-es âgé-es et totalement pacifiques.

C’est une nouvelle victime d’un pouvoir toujours plus violent et autoritaire.

La décision gouvernementale, relayée par les préfets, d’appliquer des mesures chaque fois plus
répressives montre son sens : empêcher les manifestations de se tenir dans les centres ville, décourager les manifestant-es d’occuper la rue pour protester contre une politique anti-sociale qui continue à être largement rejetée par la population.

On atteint le comble du cynisme quand Emmanuel Macron déclare « Je lui souhaite un prompt
rétablissement, et peut-être une forme de sagesse ».
Sous-entendu qu’elle aurait mieux fait de rester
chez elle, à son âge ! « ça lui apprendra… ».

Il prétend même qu’elle n’aurait pas été en contact avec les forces de l’ordre et, contre toute évidence, que ses blessures graves ne seraient pas en lien avec la répression qui a eu lieu à Nice samedi. Et Christian Estrosi lui emboîte le pas justifiant toutes les violences au nom de l’ordre public.

L’Union syndicale Solidaires qui est membre fondateur de l’association Attac s’oppose à ces politiques répressives qui n’ont déjà faits que trop de dégâts : nombreux-ses blessé-es, blessures graves des membres et au visage, décès de Zineb Redouane à Marseille et des vies fracassées derrière pour les victimes et leurs familles. Elle exige que la lumière soit faite sur ces évènements et que justice soit rendue.

Par les violences policières qu’il promeut, par la négation de droits fondamentaux comme celui
de s’exprimer librement, notamment au moyen de manifestations, le pouvoir français continue
à bafouer la législation internationale en la matière.

Nous continuerons à dénoncer les entraves au droit de manifester et toutes les formes de violences policières pour faire taire le mouvement social.

Sur Clermont-Ferrand , un rassemblement pour soutenir une délégation d’attac qui remettra une pétition à la préfecture de Clermont le mardi 26 mars de 17 à 18H

SOYONS NOMBREUX devant la préfecture

événement facebook : https://www.facebook.com/events/2424349574290907/



Article publié le 26 mars 2019


Contact

Email : contact@solidaires-auvergne.org

28 rue Gabriel Péri 63000 Clermont-Fd

MEDIATHEQUE