SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Solidaires Auvergne

SOLIDARITÉ AVEC LES PRISONNIERS PALESTINIENS EN GRÈVE DE LA FAIM

Action BDS HP-FNAC et prisonniers palestiniens

à l’initiative de l’AFPS 63

rendez-vous
MERCREDI 10 MAI
à 17H00 Pont de Jaude à Clermont-Ferrand

Voici l’appel :

Depuis le 17 avril, près de 1500 prisonniers politiques palestiniens ont entamé une grève de la faim. Cette grande action collective a été lancée par Marwan Barghouti, symbole de la résistance populaire contre l’occupation. L’emprisonnement massif est un mode majeur de répression par l’État israélien des Palestiniens qui résistent à la colonisation de leur pays et à l’apartheid en Palestine.

Devant l’intransigeance du gouvernement israélien, et des risques de déflagration en Palestine, l’AFPS 63 appelle tous les militant-e-s de la Coalition BDS 63, tous les ami-e-s de la Palestine, tous les défenseurs des droits humains et de la liberté, à participer à une action BDS en soutien aux prisonniers :

Demandons à la FNAC de retirer de la vente les produits Hewlett-Packard, en raison du soutien qu’apporte HP au système carcéral, sécuritaire et d’apartheid israélien (voir tract ci-joint).

Soyons nombreux le mercredi 10 mai à 17h sous le pont de Jaude à Clermont-Ferrand

Après cette action, nous rejoindrons en cortège le rassemblement de RESF 63 pour la régularisation des sans-papiers et le droit d’asile (à 18h, place de Jaude à Clermont-Fd). Et nous proposerons aux participants de boire un verre d’eau salée, symbole de la grève de la faim des prisonniers palestiniens (#SaltWaterChallenge).

Une participation massive est importante pour faire pression sur la FNAC et HP, et pour faire connaître le soutien de Clermont-Ferrand aux prisonniers politiques palestiniens, aux autorités françaises et aux candidats aux élections législatives !

Le tract distribué :

HEWLETT PACKARD, COMMERCE AVEC L’APARTHEID ISRAÉLIENS,

FNAC COMPLICE,

BOYCOTT HP

Hewlett-Packard (HP) est un géant américain des technologies de l’information. C’est un fournisseur mondial de produits et services informatiques, dont ordinateurs, tablettes, écrans, imprimantes, scanners, photocopieurs encre et toners.

Mais HP c’est aussi une entreprise fournissant du matériel militaire. Elle est impliquée de manière importante dans les violations du droit international par l’armée israélienne et dans l’occupation illégale du territoire palestinien.

HP collabore avec l’apartheid israélien et le renforce

EN CISJORDANIE OCCUPÉE ET À JÉRUSALEM

Les déplacements des Palestinien-ne-s sont contrôlés par Israël à l’aide de « checkpoints » équipés de scanners à reconnaissance manuelle et faciale qui collectent les données biométriques de chaque Palestinien-ne.

HP assure le développement, l’intégration et la maintenance de ce système et contrevient à la « déclaration universelle des droits de l’homme » en limitant le droit des Palestinien-ne-s à circuler librement sur leur territoire.

EN ISRAËL

HP est chargé par le Ministère de l’intérieur de la fabrication des cartes d’identité biométriques mentionnant l’ethnie et la religion et renforçant les inégalités politiques, économiques et citoyennes à l’encontre des arabes israélien-ne-s, citoyen-ne-s de seconde zone.

À GAZA

HP fournit l’infrastructure informatique de la marine israélienne, fortement impliquée dans le blocus illégal de la bande de Gaza, empêchant les pêcheurs palestiniens de pratiquer leur activité, les bateaux de livrer des marchandises. Ce blocus constitue une véritable punition collective considérée comme crime de guerre au regard de la 4e convention de Genève. La marine israélienne a également été fortement impliquée dans les bombardements de Gaza en 2014 causant plus de 2000 morts dont plus de 1400 civils.

DANS LES COLONIES ILLÉGALES ISRAÉLIENNES

HP est un employeur important à Beithar Illit et prestataire de services à Modi’in et Ariel, importantes colonies construites en territoire occupé sur des terres volées aux Palestinien-ne-s.

La FNAC complice diffuse les produits HP malgré sa charte éthique

La FNAC estime être une entreprise « responsable ». Conformément aux principes du Pacte mondial des Nations Unies auquel elle a adhéré, elle invite ses fournisseurs à protéger les droits de l’Homme et à ne pas se rendre complices de violations du droit international.

Elle doit cesser de distribuer les produits HP !

CETTE ACTION EST DÉDIÉE AUX PRISONNIERS PALESTINIENS
DONT 1500 SONT EN GRÈVE DE LA FAIM
– LES SYSTÈMES DE SURVEILLANCE DES PRISONS ISRAÉLIENNES
SONT ÉQUIPÉS PAR HP
– PAR SOLIDARITÉ AVEC LES PRISONNIERS :
BOYCOTT HP !
STOP AU COMMERCE AVEC L’APARTHEID !

Un ciné-débat exceptionnel

SÉANCE DÉDIÉE aux PRISONNIERS PALESTINIENS dont 1500 SONT en GRÈVE de la FAIM depuis le 17 avril.

« Derrière les fronts »

Rencontre avec la réalisatrice Alexandra Dols, la psychiatre palestinienne Samah Jabr et le dramaturge Bruno Boussagol
Le débat sera suivi d’un pot convivial autour d’une table de presse.
En partenariat avec l’Association France-Palestine Solidarité 63 et le Cycle la Folie à l’Image
dimanche 14 mai
à 19h au RIO à Clermont-Fd !

http://www.cinemalerio.com/2015/evenement/derriere-les-fronts-france-palestine/

Déclaration de syndicats européens

Le 17 avril 2017, environ 1500 prisonniers politiques palestiniens ont annoncé le début d’une grève de la faim. Les prisonniers en grève appellent à mettre un terme à la pratique israélienne d’abus, d’isolement cellulaire, de torture, de négligence médicale et de déni de droits garantis par le droit international, y compris le droit à un procès équitable et aux visites de la famille.

Plusieurs prisonniers palestiniens en grève de la faim ont été transférés en isolement cellulaire. Tous les prisonniers en grève se voient refuser les visites des avocats et des familles.

Il y a environ 6 300 prisonniers politiques palestiniens, dont au moins 300 enfants, incarcérés dans des prisons israéliennes, selon Adameer - Association pour les prisonniers et les droits de l’homme.

Des prisonniers palestiniens de Cisjordanie et de Gaza sont détenus dans des prisons à l’intérieur d’Israël et sont souvent privés de visites familiales régulières, politique qui s’applique depuis une décennie et décrite par Amnesty International comme ’non seulement une cruauté mais aussi une violation flagrante du droit international’.

En tant que syndicalistes européens, nous sommes alarmés que, malgré cette injustice flagrante infligée aux Palestiniens, les États européens, l’Union européenne (UE) et les institutions représentatives n’ont pas réussi à remplir leur devoir de tenir Israël responsable de ses graves violations du droit international et des droits humains. L’UE et les multinationales tirent des profits en facilitant l’oppression et l’emprisonnement des Palestiniens.

L’Union européenne intègre la police nationale israélienne dans des projets de recherche, comme LAW TRAIN, qui est financé par l’argent des contribuables de l’UE, et qui vise à développer davantage les techniques d’interrogatoire.

Des entreprises comme Hewlett-Packard (HP) et G4S profitent de l’emprisonnement des Palestiniens : en plus de fournir des services à l’armée d’occupation israélienne et à la technologie biométrique qui permet à Israël de contrôler et de faire respecter son système de ségrégation raciale et d’apartheid contre les Palestiniens, HP est profondément complice en fournissant les technologies du système pénitentiaire israélien chargé de la torture. La société de sécurité britannique-danoise G4S a encore des contrats pour former la police israélienne et, en tant que telle, elle reste complice des violations israéliennes des droits de l’homme palestiniens.

Nous croyons que, en tant que syndicalistes et citoyens conscients de ce monde, nous avons le devoir et le pouvoir de prendre position.
Nous sommes solidaires avec les prisonniers palestiniens en grève de la faim dans leur demande de traitement équitable et de justice.
Nous nous engageons à travailler au sein de nos syndicats respectifs pour ne pas renouveler les contrats avec des entreprises comme HP et G4S profitant de l’emprisonnement des Palestiniens. En outre, nous demandons à l’UE et aux États membres européens de mettre fin à leur complicité et de faire en sorte que Israël soit responsable de ses graves violations des droits de l’homme.

La Centrale Générale - FGTB (Belgium)
ACV/CSC Brussels (Belgium)
Union Syndicale Solidaires (France)
CGT France - 66
Trade Union Friends of Palestine (Ireland)
Fagforbundet (Norway)
Fagforbundet Bergen (Norway)
Unison (UK)
Confederación Intersindical Galega (CIG)- (Galicia)
ELA (Basque Workers Solidarity) – (Basque Country)
Intersindical Valenciana – (Valencia)
Dundee Trades Union Council (Scotland)
Derry Trades Union Council (Ireland)
Mandate Trade Union Ireland
Craigavon Trades Council (Ireland)
Northern Ireland Public Service Alliance
Civil Public and Services Union (Ireland)
LO Sandefjord (Norway)
Warsaw’s local section of Workers’ Initiative Trade Union (Poland)

Documents à télécharger



Article publié le 9 mai 2017


Contact

Email : contact@solidaires-auvergne.org

28 rue Gabriel Péri 63000 Clermont-Fd

MEDIATHEQUE