SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

SUD Logement social

SUD Logement social veut le retrait de l’art. 52 de la loi de finances 2018

Selon la Cour des Comptes et l’ANCOLS (Agence Nationale de Contrôle du Logement Social) les bailleurs sociaux seraient assis sur un trésor caché. Mais dans leurs calculs il a été repris la valeur de leurs patrimoines qui n’est pas assimilable à des espèces sonnantes et trébuchantes.

Fort de cet argument le monde du logement social se trouve dans le viseur du gouvernement MACRON pour l’aider dans sa politique drastique d’économie sur le dos des plus faibles au travers de l’article 52 de la Loi de Finance 2018.

Après les 5 euros de baisse des APL qui vient à peine de s’appliquer, il a été décidé une nouvelle diminution des loyers de 60 euros en moyenne en 2018 en jouant sur la réduction du loyer de solidarité et en forçant la main des bailleurs sociaux pour qu’ils réduisent leurs loyers dans la même proportion.

Dans cette volonté de réformer le monde du logement à marche forcée il faut ajouter la disparition de l’APL Accession, la suspension de la révision annuelle des loyers dans le parc social, l’indexation des paramètres de calcul des aides personnelles. Et vient juste de tomber la suspension de l’encadrement des loyers sur la région parisienne suite à un recours de propriétaires privés.

Cet article aurait pour conséquence des réductions de loyers de solidarité mises en oeuvre par les bailleurs sociaux qui sera de 800 millions d’euros en 2018, de 1,2 milliard en 2019, puis de 1,5 milliard à partir de 2020.

[...]

Lire la suite en pj.

Documents à télécharger



Article publié le 13 décembre 2017


Contact

Email : sudlogementsocial@orange.fr
Voir leur site

Adresse postale
39 rue Henri Ployart
59260 HELLEMMES

MEDIATHEQUE