SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Mobilisations internationales

Trump, Poutine, Netanyahu, Erdogan… fauteurs de guerre - Macron complice

Le Communiqué Solidaires

Trump, Poutine, Netanyahu, Erdogan… fauteurs de guerre - Macron complice

Macron a choisi de commémorer le centenaire de la fin de la première guerre mondiale avec les plus grands fauteurs de guerre d’aujourd’hui. Pourtant, le recul de cent ans d’histoire, le travail des historien-nes et des militant-es sur la boucherie qui a fait 18,6 millions de morts et des millions de blessé-es, dévasté des pays entiers, et sur les raisons pour lesquelles les grandes puissances ont décidé de se lancer dans l’aventure devraient nous permettre d’en tirer les leçons. Le contexte mondial actuel de guerre économique généralisée, de militarisation accrue, de replis nationalistes… renforce d’autant l’importance de ce travail de mémoire et réflexion. Ce n’est pas ce que Macron a choisi.

Donald Trump continue une guerre engagée par les Etats-Unis en Irak en 1990, puis en Afghanistan et qui contribue depuis près de 30 ans à déstabiliser toute la région, mettant les populations civiles dans l’insécurité la plus totale. Il soutient l’Arabie Saoudite qui mène une guerre au Yémen dont les principales victimes sont les populations civiles confrontées à la famine et aux problèmes de santé. Il mobilise l’armée à la frontière mexicaine contre les migrant-es qu’il qualifie de "criminel-les".

Vladimir Poutine, après avoir fait sa guerre « intérieure » en Tchétchénie et placé à sa tête Ramzan Kadyrov, un dictateur criminel parmi les plus brutaux, est directement impliqué au côté du tyran Bachar El Assad dans la guerre en Syrie, qui a fait des centaines de milliers de victimes civiles. Après avoir annexé la Crimée par la force en 2014, il continue à mener des actions de guerre en Ukraine.

Benjamin Netanyahu continue sa guerre contre des Palestinien-nes désarmé-es en particulier à Gaza, sa politique de colonisation des territoires palestiniens et nie leurs droits y compris pour ceux et celles qui ont la nationalité israélienne.

Recep Tayyip Erdogan mène une guerre intérieure et en Syrie contre les populations kurdes, tout en réprimant sauvagement sa population tout entière.

Nous n’oublions pas non plus que la France accroit son budget militaire au détriment des besoins sociaux, mène des opérations militaires dans plusieurs pays et vend des armes elle aussi aux dictateurs d’Arabie Saoudite, au Maréchal Al Sissi en Egypte qui les utilise contre son peuple…

Alors que viennent-ils faire ici ? Ils sont là pour signifier qu’avec eux il y aura toujours une guerre en cours, qu’ils vont continuer leurs politiques dominatrices et coloniales, leurs ventes d’armes pour le plus grand profit des lobbys militaro-industriels.

Alors nous manifesterons*, nous serons là pour leur dire : nous ne voulons ni guerre, ni état de guerre. C’est le moins que l’on puisse faire en souvenir des millions de morts de 14-18 et pour tous ceux et celles qui veulent, ici ou ailleurs, vivre libres et en paix aujourd’hui.

* Une manifestation est prévue à Paris à partir de 14h00 au départ de la Place de la République


L’ Appel unitaire

A noter que l’appel unitaire a été lancé avant l’information sur la venue de Poutine (et d’autres) également le 11 novembre. D’où le fait qu’il soit ciblé sur Trump. Pour Solidaires il est est clair que Poutine, c’est aussi la guerre !

Trump est l’invité d’honneur de Macron aux cérémonies du 11 Novembre 2018. Comment supporter la présence de l’homme politique qui fait la guerre contre tout.e.s ?

Trump, c’est l’intensification de la « guerre contre le terrorisme » qui a déjà fait des millions de morts. Les réfugié·e·s et les migrant·e·s fuyant ces mêmes guerres voient leurs droits humains niés. En Palestine, en Iraq, en Syrie, au Yémen, au Moyen Orient et en Afrique, l’alliance de Trump et Macron c’est la guerre. Aux USA, des enfants sont emprisonnés et séparés de leurs familles pour le seul « crime » d’être migrants. En France, Macron refuse d’accueillir les réfugié·e·s à bord de l’Aquarius et l’UE impose des ’centres de tri’ aux pays frontaliers.

Cette invitation de Macron renforce l’entente martiale et impériale entre les États-Unis, la France et l’Union Européenne toute entière. Trump exige une hausse massive des budgets militaires des pays de l’UE et de l’OTAN. Déjà, Macron a annoncé une augmentation du budget militaire de 30 %, alors que les budgets sociaux sont drastiquement réduits. Ce qui se traduit et se traduira nécessairement par une réduction des budgets disponibles pour la santé, l’éducation, la famille, l’accessibilité des logements, c’est-à-dire pour les besoins de la vie !

Trump, c’est le pire du sexisme, de l’homophobie et de la xénophobie.

C’est la guerre contre tout.e.s. Il a commis un nombre incalculable de crimes contre les femmes. C’est la discrimination et les violences contre la communauté LGBTQIA+. C’est la haine et les violences contre les personnes racisées, les musulman·e·s et toute minorité visible. Nous rejetons les politiques qui nous divisent !

Trump c’est la guerre contre notre planète.

Depuis 2017, il a déjà révoqué le gel sur les autorisations d’extraction du charbon des terres fédérales et indigènes et l’interdiction sur l’exploration et le forage côtier pour le pétrole et le gaz naturel, parmi d’autres crimes contre notre planète. Macron et l’UE valident l’autorisation du glyphosate, le forage pétrolier au large des côtes de la Guyane et les centrales nucléaires vieillissantes.

Pour les 100 ans de la fin de la première guerre mondiale, Macron commencera par rendre hommage aux maréchaux qui ont envoyé des millions de soldats à l’abattoir. Il associe Trump à l’hommage aux soldats morts, pour finalement organiser un « Forum de Paris sur la Paix ».

Pour Trump et Macron, la paix c’est la guerre.

Nous invitons toutes personnes, organisations politiques, syndicales et associatives à se joindre à cet appel et à :

- participer au meeting « Trump c’est la guerre » qui aura lieu le mercredi 31 octobre à 18h30 à la Bourse du Travail de Paris (85 rue Charlot, Métro République) salle Eugène Hénaff.

- et venir manifester contre la célébration de la guerre ce 11 novembre, 14h à place de la République.

Premiers signataires : Collectif ni Guerres ni état de guerre ; Paris Against Trump, Stop the War Coalition ; Asian Mum’s Network, Alhambra Women’s Network ; Codepink ; Progressive Action Global Exchange (PAGE) ; Southall Black Sisters ; Women’s March Global (Barcelona, Canada, Connecticut, Londres, Milan, Paris, Sidney) ; Women United ; ATTAC France ; Ensemble ! ; Front Uni des immigrations et des quartiers populaires (FUIQP) ; Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) ; Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) ; Parti des Indigènes de la République (PIR) ; Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF) ; Union Prolétarienne-ML ; BDS France Paris- Île de France ; Campagne Unitaire pour la Libération de Georges Abdallah ; Enfants de Palestine ; Europalestine ; GAC (Groupe Actualité Colombie) ; Palestine Vaincra/comité anti-impérialiste ; Union juive française pour la paix (UJFP) ; Action Antifasciste Paris-Banlieue (AFDA-PB) ; Act-Up Paris ; Alliance des femmes ; Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) ; Brigade Anti Négrophobie (BAN) ; Collectif Rosa Parks ; Droits Devant ! ; Fondation Frantz Fanon ; Lallab : Marche des Solidarités ; Urgence Notre Police Assassine ; Comité pour l’abolition des dettes illégitimes France (CADTM) ; Collectif Irrécupérables ; Compagnie Jolie Môme ; Les Désobéissants ; Le Comité des Fêtes - La Fête à Macron ; Le Cri Rouge ; Le Castor Mag ; Les Glorieuses ; STRASS (Syndicat du Travail Sexuel) ; Amis de la Maison James Baldwin ; Collectif Faty Koumba ; Act Up-Paris ; Union Syndicale Solidaires...

Rendez-vous sur Paris

  • Appel à Manifester contre la venue de Trump à Paris
    Le dimanche 11 novembre 2018 à 14h00
    Place de la République

Suivez le compte Twitter : @TousContreTrump

Contribuez  : Une campagne de crowdfunding a été ouverte pour aider à couvrir les fonds : https://www.gofundme.com/trump-c039est-la-guerre

Retour sur le meeting du 31 octobre

  • L’intervention faite au nom de l’Union syndicale Solidaires, lors du meeting qui a eu lieu le 31 octobre au soir à Paris

  • L’intervention du collectif "Ni guerres ni état de guerre", qui était en quelque sorte l’introduction de la soirée.

Documents à télécharger



Article publié le 11 novembre 2018