Bure s’est invitée à Bar-le-Duc le 16 juin

BURE à BAR, ILS-ELLES ONT VU DE QUEL BOIS ON CARBURE !
Grande marche festive, tables rondes, marché paysan, chorales, fanfares, batucadas …

LE 16 JUIN 2018, BURE S’EST INVITE À BAR !
Après avoir endormi et manipulé la population pendant 20 ans à travers diverses stratégies vicieuses et violences silencieuses, c’est par la force physique et brutale que l’État compte imposer un projet intrinsèquement dangereux, irresponsable et inacceptable.
Mais force est de constater que sa volonté d’asphyxie de l’opposition ne fonctionne pas : la mobilisation contre le projet CIGEO a pris une ampleur inédite, de part ces incroyables rassemblements spontanés et la constitution de 45 comités de soutien… du jamais vu ! Cette période lourde et chargée en émotions a cimenté les liens qui nous unissent -malgré des modes d’actions parfois différents-, a conforté nos convictions, a permis l’ancrage national de la lutte.
Nous étions bien décidé-e-s à ce que ce 16 juin soit un moment charnière en répondant aux démonstrations d’autoritarisme de l’État par une démonstration de notre détermination infaillible ainsi que par celle de l’insécabilité de notre mouvement d’opposition en perpétuel renouveau : APRES CETTE MANIFESTATION DU 16 JUIN, CET OBJECTIF EST ATTEINT !
OUI, TOUS ENSEMBLE NOUS SOMMES UNIS FACE A L’ANDRA, A CIGEO ET AUX LOBBYS NUCLEAIRES !

Au programme :
« Une matinée pour réfléchir »
Formidable pied de nez aux tentatives de division entre les opposant-e-s mises en œuvre par les pouvoirs publics, 4 table-rondes ont expliqué les débats publics bidons, les manigances d’État, les magouilles locales, les stratégies vicieuses et les mensonges qui entourent CIGEO … et ont montré les liens et amitiés solides des militant-e-s qui ont des parcours, des stratégies et des regards parfois différents ! Les thèmes des table-rondes :
– La concertation bidon de CIGEO : une véritable bouffonnerie depuis 20 ans !
– Les stratégies des institutions (politiques et technocrates) pour imposer un projet d’État
– Comment défendre son territoire colonisé par des projets non désirés mais imposés ? (exemples à travers la nucléarisation du territoire du grand-est et les GPII)
– Un autre avenir pour le territoire : quel monde veut-on ? Comment se bat-on ? Pourquoi se bat-on ?

« Une après-midi pour agir ! »
Agir, ça a été amener, le temps d’un cortège, le Bois Lejuc à Bar-le-Duc après en avoir été expulsé-e-s. Le Bois Leduc à Bar-le-Juc, c’était l’illustration pratique de la matinée. La symbolique de la forêt a illustré notre soutien aux différentes formes de lutte et par là même notre détermination à lutter tou-tes ensemble contre un projet qui empoisonnerait les sous-sols et condamnerait toute perspective de vie en surface.

Plus que des discours et pour faire mentir le lobby nucléaire qui voudrait discréditer notre combat pour la vie à Bure en nous faisant passer pour des casseurs, voici quelques images de cette joyeuse fête revendicative.